Cet article date de plus de neuf ans.

Cinq dossiers que Hollande doit défendre sur France 2

Chômage, retraites, mariage pour tous... Le chef de l'Etat a fort à faire, jeudi soir sur France 2. Petite revue des sujets les plus brûlants.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
François Hollande après un discours à Dijon (Côte-d'Or), le 12 mars 2013. (MAXPPP)

Dix mois après son élection, François Hollande peine à convaincre. Sa cote de popularité est au plus bas et même au sein de la majorité, des voix s'élèvent contre le manque de cohérence de sa politique. Pour défendre son début de quinquennat, le chef de l'Etat répond aux questions de David Pujadas, jeudi 28 mars sur France 2. Voici les principaux dossiers sur lesquels il devra s'expliquer.

1L'emploi

François Hollande maintient sa promesse d'inverser la courbe du chômage d'ici fin 2013, comptant sur l'efficacité de mesures comme les emplois d'avenir, le contrat de génération, le crédit d'impôt ou la refonte du marché du travail. Mais avec une croissance attendue proche de zéro cette année, cette promesse apparaît aux yeux des économistes comme un vœu quasiment impossible à réaliser. 

2Impôts et économies

• La taxe à 75% : Promesse du candidat socialiste et levier pour son élection, la taxation exceptionnelle à 75% des revenus supérieurs à un million d'euro par an ne verra pas le jour, en raison d'un avis négatif du Conseil constitutionnel. François Hollande devra, pour ne pas se dédire, trouver un moyen de faire contribuer les plus hauts revenus au budget 2014.

• Le déficit public : Le président a déjà admis que son engagement de parvenir à 3% de déficit public en 2013 ne serait pas atteint. Le déficit devrait se situer aux environs de 3,7% en raison d'une croissance toujours atone. Pressé par la Commission européenne de parvenir à un déficit inférieur à 3% en 2014, le président devra rassurer les marchés sur la capacité du gouvernement à atteindre l'équilibre des finances publiques en 2017.

Les allocations familiales : Des parlementaires socialistes ont proposé différentes réformes afin de permettre à l'Etat de faire des économies sur les allocations familiales en limitant ces prestations aux ménages les plus défavorisés. Diviser par deux les allocations familiales ou les moduler, le gouvernement n'a, pour l'heure, pas rendu d'arbitrage quant aux moyens qu'il envisage pour redresser les comptes de la branche famille de la Sécurité sociale.

3Les retraites

Les Français s'inquiètent de la décision prise par le patronat et les syndicats de limiter l'augmentation des retraites complémentaires. Le gouvernement doit élaborer d'ici la fin de l'année une nouvelle réforme du système général, celle de 2010 n'ayant pas suffi à le sécuriser. François Hollande a déjà plaidé pour "des choix courageux" qui devront être faits dans le cadre d'une réforme "structurelle".

4Le mariage des homosexuels

Face au succès des manifestations contre le mariage des homosexuels, le président devrait se montrer ferme sur sa volonté de mettre en œuvre cette réforme sociétale. Il pourrait préciser, sur France 2, ses intentions sur la possibilité d'ouvrir aux couples de lesbiennes mariées la procréation médicalement assistée (PMA), et répéter l'opposition de son gouvernement à la gestation pour autrui (GPA).

5Le cumul des mandats

Autre promesse de campagne forte, cette réforme symbolique devrait n'être appliquée qu'en toute fin de mandat. Elle se heurte à la fronde de nombreux élus ainsi qu'à l'avis du Conseil d'Etat, qui prône une entrée en vigueur en 2017, soit à la fin des mandats parlementaires en cours. Pour Mariette Sineau, directrice de recherche au CNRS, la "reculade" sur ce dossier "est symbolique d'un pouvoir qui n'a pas pris dans les premiers mois le taureau par les cornes".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.