Cet article date de plus de neuf ans.

Christine Boutin met en garde contre les choix de François Hollande sur les sujets de société

Estimant que les choix de société de François Hollande conduiraient à "la déstructuration de notre société", la présidente du parti Chrétien démocrate, Christine Boutin, s'est dite favorable à une majorité de droite à l'Assemblée, lundi 28 mai.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Christine Boutin tient une conférence de presse, à Paris, le 5 décembre 2011. (AFP - Martin Bureau)

Estimant que les choix de société de François Hollande conduiraient à "la déstructuration de notre société", la présidente du parti Chrétien démocrate, Christine Boutin, s'est dite favorable à une majorité de droite à l'Assemblée, lundi 28 mai.

La défense de la famille "fondée sur l'union d'un homme et d'une femme" et une "mondialisation équilibrée" étaient au cœur de son projet présidentiel.

Christine Boutin n'est plus en campagne. Mais pas question pour la fondatrice et présidente du parti Chrétien démocrate (PDC) de ne plus se faire entendre.

Invitée des 4 Vérités sur France 2 lundi matin, Mme Boutin a insisté sur la spécificité des valeurs portées par son mouvement et mis en garde contre les propositions du président François Hollande qui conduiraient "à l'irréparable".

Primauté de la personne humaine

"Nous sommes la droite de conviction", a déclaré Mme Boutin estimant que l'UMP avait besoin "d'un aiguillon" sur un certain nombre de sujets de société.

"Ceux qui pensent que c'est essentiel et qui ont hésité à voter pour lui (Nicolas Sarkozy, ndlr), par rejet de la personne, on fait une erreur grave", a souligné Mme Boutin qui a tenu à saluer Nicolas Sarkozy".

"Cela étant, dit, il y a une dimension que le PCD porte qui est cette primauté de la personne humaine".

Aiguillonner l'UMP et combattre les choix de Hollande

Mme Boutin a mis en garde contre "les choix du Président Hollande" concernant notamment le mariage homosexuel, l'adoption homosexuelle, l'euthanasie, la manipulation de l'embryon.

"Cette civilisation qu'il nous propose, qui est la déstructuration de notre société, je m'y opposerai. Le PCD le fera".

"Mais du côté de la droite, il faut aussi leur rappeler l'essentiel et aussi la dimension sociale". "Il y a un certain nombre de postures de l'UMP très dures et très radicales qui ne nous conviennent pas".

"Il y a danger pour la France, pays des droits de l'Homme".

Interrogée sur les législatives des 10 et 17 juin, Mme Boutin a reconnu que la victoire aux législatives sera "difficile" bien que "nécessaire". "Ce serait très important pour justement faire en sorte que l'irréparable ne soit pas voté en particulier dans les domaines de société".

Admettant que "le quinquennat ne favorise pas la cohabitation", la présidente du PDC a aussitôt ajouté "mais là, il y a urgence, il y a danger pour la société, il y a danger pour la civilisation, il y a danger pour la France, pays des droits de l'Homme".

"Il faut savoir où l'on met ses priorités", a-t-elle poursuivi. "Je pense que ce serait bien qu'il y ait une majorité de droite à l'Assemblée nationale", a-t-elle conclu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.