La démission de Christiane Taubira affaiblit-elle le gouvernement ?

La ministre de la Justice a remis officiellement sa démission, mercredi, au président de la République, qui l'a acceptée.

Christiane Taubira aux côtés de Manuel Valls en conférence de presse le 23 décembre 2015.
Christiane Taubira aux côtés de Manuel Valls en conférence de presse le 23 décembre 2015. (ERIC FEFERBERG / POOL)
Le président de la République a nommé, mercredi 27 janvier, Jean-Jacques Urvoas à la tête du ministère de la Justice, un proche de Manuel Valls, à la place de Christiane Taubira, qui a démissionné le jour même.

>> Démission de Christiane Taubira : suivez notre direct

Sur Twitter, l'ex-garde des Sceaux a réagi en affirmant que "parfois résister, c'est rester, parfois résister, c'est partir". Députée de Guyane depuis 1993, Christiane Taubira était ministre de la Justice depuis l'arrivée de François Hollande au pouvoir en 2012.

Considérée par de nombreux observateurs politiques comme intouchable car protégée par François Hollande, elle affirmait souvent sa différence avec la politique menée par le gouvernement. Depuis le départ des frondeurs tels que Benoît Hamon ou Arnaud Montebourg, elle était devenue une sorte de caution de gauche pour un gouvernement de plus en plus contesté. 

Après avoir avalé quelques couleuvres, Christiane Taubira a choisi de démissionner au moment où le débat sur la déchéance de la nationalité, à laquelle elle est opposée, arrive à l'Assemblée nationale. 

Votez, réagissez, commentez. 

La démission de Christiane Taubira affaiblit-elle le gouvernement ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfranceinfo