Châteauroux : l'embarrassant tatouage nazi d'un candidat FN

Un candidat figurant sur la liste Front national pour les prochaines élections municipales à Châteauroux a vu ressurgir, sur les réseaux sociaux, des photos montrant son bras tatoué du blason de la division SS Charlemagne. La tête de liste du FN l'a finalement exclu après lui avoir maintenu sa "confiance" dans un premier temps.

(Capture d'écran / Rafi)

Le tatouage est imposant et occupe une bonne partie de l'avant-bras. Le blason est celui de la 33e division des grenadiers SS Charlemagne, dite Division Charlemagne, qui était constituée de volontaires français servant le régime nazi durant la Seconde Guerre mondiale. C'est un site antifasciste qui a publié les clichés montrant le tatouage et le visage de celui qui l'arbore : Bastien Durocher, candidat sur la liste FN pour les municipales à Châteauroux.

Depuis, les photos font le tour des réseaux sociaux et créent la polémique. Mais le jeune homme de 25 ans assure, dans un article de la Nouvelle République, qu'il s'agit d'une "erreur de jeunesse ". Et de préciser : "J'ai d'ailleurs un rendez-vous le 4 mars pour faire enlever ce tatouage. J'avais 19 ans ".

Le site internet du groupe "Résistance antifasciste de l'Indre" (Rafi) dénonce également les liens du candidat FN avec la section berrichonne du Renouveau Français (RF), ainsi que ses réactions approbatrices sur Facebook à des opinions racistes, voire à des appels au meurtre de musulmans ou d'étrangers. "Il ne faut pas prendre tout au premier degré ", s'est défendu le militant d'extrême droite.

"C'est quelqu'un de valeur "

Il a par ailleurs affirmé ne pas comprendre comment cette photo est sortie. "Je l'ai supprimée de mon profil Facebook en septembre 2011 ", a déclaré le candidat de la liste Bleu Marine à Châteauroux, en invoquant de "mauvaises fréquentations " à l'époque où il s'est fait tatouer. "Je n'avais même pas forcément ces idées-là ", a-t-il ajouté.

De son côté, la tête de liste du FN à Châteauroux, Matthieu Colombier, a d'abord indiqué "ne pas lui retirer (sa) confiance ". "Il s'est laissé embrigader dans des choses peu recommandables, des conneries de gamin. C'est quelqu'un de nationaliste, c'est sûr, mais loin d'être aussi radical. C'est quelqu'un de valeur, de profondément humain, sur lequel on peut compter et qui a le sens de l'amitié ", avait assuré Matthieu Colombier ajoutant ne pas l'exclure de la liste des candidats pour les élections municipales.

Finalement, il a changé d'avis quelques heures plus tard. "Suite à la légitime émotion suscitée en interne par le tatouage d'un sympathisant du Front national de Châteauroux, il a été décidé que Bastien Durocher ne figurerait pas sur la liste du Rassemblement bleu Marine pour Châteauroux ", a expliqué indiqué Matthieu Colombier, dans un communiqué.

A LIRE AUSSI ►►► A la recherche de respectabilité, le FN débordé par sa base

 

Les candidats déclarés

Gil Avérous (UMP), Arnaud Clément (SE), Régis Tellier (SE), Mark Bottermine (PS-EELV-MRC-ADI), Eric Bellet (FG-MSC), Matthieu Colombier (FN), Elisabeth Milon (LO).