Taxe d'habitation : la suppression totale reportée ?

Le gouvernement va-t-il décaler la suppression de la taxe d'habitation, initialement programmée en 2023 ? Emmanuel Macron a évoqué la possibilité d'un report de quelques années. Aujourd'hui, 20% des ménages ne bénéficient pas de cette mesure fiscale et pourraient donc continuer de payer l'impôt pendant quelques années.

Y aura-t-il vraiment une suppression totale de la taxe d'habitation ? 80% des ménages ne la paient plus, mais le gouvernement pourrait revoir sa copie en ce qui concerne les 20% de foyers les plus aisés. "Est-ce qu'on la supprime d'ici 2023 comme c'était prévu ? Ou est-ce qu'on prévoit de prendre un peu plus de temps pour tout ou partie de ces 20% parce qu'effectivement ça coûte cher ? Ce sont des options qui sont sur la table", a reconnu le ministre de l'Economie Bruno Le Maire lors du JT de 20 Heures ce mercredi 15 juillet.Les foyers concernés qui paient encore une taxe d'habitation sont les personnes seules touchant près de 27 000 euros annuels, les couples sans enfant gagnant 44 000 euros ou plus, et les couples avec deux enfants qui touchent plus de 56 000 euros.

Une décision prise à la rentrée ?

Pour les principaux concernés, les réactions sont mitigées. "Je ne suis pas content parce que je paye déjà par ailleurs beaucoup d'impôts sur le revenu et beaucoup de charges sociales", s'emporte un Parisien. "C'est un peu dommage pour moi, mais je crois que je fais partie des gens qui ont les moyens de la payer donc c'est normal que je la paye", confie un autre habitant de la capitale. Selon nos informations, la décision de revoir -ou non- la suppression de la taxe d'habitation pour les foyers restants sera tranchée à la rentrée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le quartier d\'Haras à Tarbes (Hautes-Pyrénées), le 9 juillet 2020.
Le quartier d'Haras à Tarbes (Hautes-Pyrénées), le 9 juillet 2020. (PHILIPPE ROY / AFP)