Cet article date de plus de trois ans.

En entrant au gouvernement "cela va de soi" qu'Olivier Dussopt accepte le budget contre lequel il avait voté, estime Bruno Le Maire

Invité de France Inter, samedi, le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire salue l'entrée au gouvernement du député socialiste Olivier Dussopt qui illustre, selon lui, une volonté de rassemblement d'Emmanuel Macron. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, le 25 novembre 2017. (France Inter)

L'entrée au gouvernement du député socialiste Olivier Dussopt, qui n'avait pas voté le budget proposé par la majorité d'Edouard Philippe à l'Assemblée nationale, est "un signe de rassemblement", a estimé, samedi 25 novembre sur France Inter, le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

Selon lui, le fait qu'Olivier Dussopt devienne secrétaire d'Etat à la fonction publique signifie que ce dernier est désormais rallié au projet et au budget d'Emmanuel Macron.

"La nomination d'Olivier Dussopt (...) s'inscrit dans un rassemblement le plus large possible"

"C'est un signe de rassemblement. La nomination d'Olivier Dussopt, ça s'inscrit dans ce que le président de la République a toujours voulu faire, c'est à dire avoir un rassemblement le plus large possible", a indiqué Bruno Le Maire.

"Ce rassemblement, il se fait autour d'un projet", a néanmoins prévenu Bruno Le Maire. "C'est le projet porté par le président de la République, et je pense qu'il ne peut y avoir aucun doute là-dessus" souligne t-il. 

En entrant au gouvernement, Olivier Dussopt est-il désormais rallié au projet et au budget d'Emmanuel Macron ? "Cela va de soi", a sobrement répondu Bruno Le Maire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.