Baisse du déficit en France : doit-on remercier François Hollande ?

Le déficit public est repassé l'an dernier sous la barre des 3 % du PIB pour la première fois depuis 2007. C'est ce qu'a annoncé l'Insee le 26 mars. Doit-on remercier Emmanuel Macron ou les mesures économiques passées de François Hollande ?

Voir la vidéo
Franceinfo

Pour la première fois depuis 2007, le déficit public est passé en deçà de 3% du PIB. Il a donc atteint 2,6% du Produit intérieur brut. "C'est la preuve que la stratégie qui a été définie par le président de la Républqiue en matière de réduction de la dépense publique, de redressement des comptes publics et de croissance est la bonne", a déclaré Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances sur Franceinfo. Il a ajouté que "pour la première fois depuis dix ans, nous sommes dans la bonne direction". Pour lui, pas de crédit à mettre au compte de l'action de François Hollande, mais plutôt à celle de "tous les Français".

Macron capitalise sur les reprises passées

"2017 était bien entamée avant l'élection d'Emmanuel Macron et on voit que les principales mesures fiscales commencent en 2018", explique Mathieu Plane, économiste de l'Observatoire français des conjonctures économiques. "Les fameuses politiques d'offres prises sous François Hollande ont eu assez peu d'effet sur le quinquennat précédent et on voit que ce sont des effets de long terme assez diffus et plutôt maintenant", ajoute-t-il. La croissance en 2017 a atteint 1,9% de croissance en 2017, la plus haute hausse depuis six ans. Emmanuel Macron n'a donc pas cassé la reprise et capitalise plutôt sur les reprises passées.

La France est parvenue a ramené son déficit public à 2,6% du produit intérieur brut (PIB), annonce l\'Insee, le 26 mars 2018.
La France est parvenue a ramené son déficit public à 2,6% du produit intérieur brut (PIB), annonce l'Insee, le 26 mars 2018. (DANIEL ROLAND / AFP)