Cet article date de plus de cinq ans.

Brésil : Dilma Rousseff écartée du pouvoir

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Brésil : Dilma Rousseff écartée de la présidence
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La présidente du Brésil, Dilma Rousseff, a été officiellement écartée du pouvoir par le Sénat. Le géant d'Amérique latine tourne la page de 13 ans de gouvernement du parti des travailleurs.

Certains sénateurs brésiliens savourent leur victoire, ce jeudi 12 mai. Ils viennent de mettre fin à 13 ans de gauche au pouvoir. 55 voix pour, 22 contre. Le Sénat a entériné la décision prise avant lui par le Congrès : l'ouverture d'un procès en destitution à l'encontre de la présidente Dilma Rousseff. Depuis décembre, l'opposition tente de l'évincer du pouvoir. Elle l'accuse d'avoir maquillé les comptes publics pour se faire réélire.

"Un coup d'État"

Selon Dilma Rousseff, tous ses prédecesseurs ont eu recours à cette pratique sans jamais être inquiétés. Devant la foule venue l'acclamer, elle parle de coup d'État. "Ce processus est un coup d'État. C'est une destitution sans crime. Je n'ai pas commis de crime de responsabilité. Je suis la cible d'une grande injustice", a déclaré Dilma Rousseff.

La présidente destituée est écartée du pouvoir le temps du procès, soit pendant 180 jours au maximum.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.