VIDEO. "C'est la fin d'une histoire", estime Manuel Valls après le mauvais score du PS

L'ancien Premier ministre, qui avait annoncé qu'il ne voterait pas pour Benoît Hamon, mais pour Emmanuel Macron, a appelé à une "clarification" dans son camp.

Il s'était fait discret pendant la campagne présidentielle, hormis l'annonce de son soutien à Emmanuel Macron plutôt qu'à Benoît Hamon. Invité de France Inter au lendemain du premier tour, lundi 24 avril, Manuel Valls a commenté le mauvais résultat du Parti socialiste"Incontestablement, c'est la fin d'un cycle, c'est la fin d'une histoire", a-t-il estimé, appelant à une recomposition de son camp.

>> Résultats, réactions, analyses... Suivez notre direct au lendemain du premier tour de la présidentielle

"Satisfait" du score d'Emmanuel Macron, l'ancien Premier ministre s'est dit "triste pour le PS, pour son histoire, ses valeurs, ce qu'il a fait au gouvernement". Dimanche, le candidat socialiste, Benoît Hamon, a récolté 6,3% des voix, selon les résultats du ministère de l'Intérieur.

"J'aimerais qu'on soit, mais c'est sans doute un peu tôt, dans une phase de reconstruction", a affirmé Manuel Valls, estimant qu'une "clarification" était nécessaire à gauche. "Ceux qui ne partagent pas les mêmes idées, ceux qui sont en désaccord, notamment sur l'Europe, sur l'économie, sur l'entreprise, sur les questions de sécurité, peuvent-ils encore être dans la même famille politique ? Personnellement, je ne le crois pas."

L\'ancien premier ministre socialiste Manuel Valls sur le plateau de France Inter, le 24 avril 2017.
L'ancien premier ministre socialiste Manuel Valls sur le plateau de France Inter, le 24 avril 2017. (FRANCE INTER)