Européennes : Benoît Hamon mènera "la seule liste de gauche" afin de porter "le drapeau de la gauche qui est à terre"

Benoît Hamon, qui conduira "une liste Génération.s", a indiqué jeudi sur France Inter qu'il ne ferait pas "une liste des partis de gauche et notamment des partis en panique", se disant favorable à "une liste des combats de la gauche".

Interrogé jeudi 17 janvier sur France Inter sur les faibles chances de la gauche qui se présente divisée aux élections européennes de mai prochain, Benoît Hamon, qui conduira "une liste Génération.s", a répondu qu'il ne ferait pas "une liste des partis de gauche et notamment des partis en panique, je veux une liste des combats de la gauche". "La liste que je porterai sera la seule liste de gauche", a-t-il affirmé.

Pour le membre fondateur du mouvement Génération.s, "tant qu'il n'y aura pas d'engagement des uns et des autres à faire un nouveau groupe au Parlement européen hors de la social-démocratie, il n'y aura pas d'accord possible, je veux de la clarté sur les stratégies", a-t-il expliqué.

Il y a un drapeau à terre dans la République en France, c'est le drapeau de la gauche, il a été piétiné ce drapeau.

Benoît Hamon

à France Inter

"Qui peut se revendiquer comme une liste de gauche ?", s'est-il interrogé. "Les socialistes ? Ils proposent de continuer la coalition avec la droite européenne, cette coalition qui a amené à ce que l'Europe soit dans l'impasse", a-t-il lancé. "Jean-Luc Mélenchon ? Il renonce à l'idée même de gauche au nom d'une stratégie qui vise à unifier le peuple contre l'oligarchie". Les Verts ? "Ils reviennent aux thèses qu'on a connues il y a quelques décennies du ni droite, ni gauche."

"La liste que je porterai sera la seule liste de gauche. Moi je ne veux pas passer l'éponge sur toutes ces années où on arrivait avec un joli programme de gauche et derrière on faisait exactement le contraire", a poursuivi Benoît Hamon.

"Je conduirai une liste Génération.s, une alliance citoyenne" et "Génération.s ne sera pas le seul mouvement politique à porter cette alliance citoyenne", a-t-il précisé.

Entre le Frexit, la sortie de la France de l'Europe, et 'on continue comme avant', je pense qu'il y a un espace pour une réponse de gauche.

Benoît Hamon

à France Inter

"Nous ne serons pas seuls, j'espère bien que de l'écologie, du communisme, du socialisme, j'espère bien que d'autres nous rejoindront. J'espère bien que Place publique qui est un mouvement politique, avec Claire Nouvian, Raphaël Glucksman, [sera avec nous]" Il souhaite en effet "que ceux-là aussi s'engageront et se battront autour de cette grande liste de gauche". "Avec les citoyens qui se retrouvent dans cette liste, nous reprenons le drapeau de la gauche qui est à terre, suffisamment piétiné, nous le porterons. Si vous êtes de gauche, écologiste et européen, vous aurez une liste pour laquelle voter", a-t-il lancé.

Benoît Hamon, invité sur France Inter jeudi 17 janvier.
Benoît Hamon, invité sur France Inter jeudi 17 janvier. (France Inter)