Benoît Hamon sur la condamnation d'Éric Zemmour : "On ne peut pas encourager à la haine des autres et être rémunéré pour cela"

Benoît Hamon s'était interrogé sur Twitter jeudi sur l'opportunité pour RTL et Le Figaro de continuer à employer le polémiste, condamné en appel pour provocation à la haine religieuse.

Alors qu'Éric Zemmour a été condamné en appel pour provocation à la haine religieuse, Benoît Hamon s'est interrogé sur Twitter jeudi sur l'opportunité pour RTL et Le Figaro de continuer à employer le polémiste. "Aujourd'hui, on ne peut pas laisser penser qu'on peut être islamophobe, encourager à la haine des autres, et tranquillement tenir un micro, être rémunéré pour cela, et penser que c'est une opinion", a estimé Benoît Hamon vendredi 4 mai sur franceinfo.

"Ce qui vient d'être rappelé par la justice, c'est que ce n'était pas une opinion mais un délit", souligne l'ancien candidat socialiste à la présidentielle. Selon Benoît Hamon, "les responsables ne sont pas seulement ceux qui parlent. Ce sont aussi ceux qui les emploient et qui pensent que, parce que ça fait des audiences, il faut continuer à laisser ces paroles se répandre".

La cour d'appel de Paris a condamné jeudi Eric Zemmour à 5 000 euros d'amende pour des propos anti-musulmans tenus en 2016 dans l'émission "C à vous".

Benoît Hamon était l\'invité vendredi 4 mai sur franceinfo.
Benoît Hamon était l'invité vendredi 4 mai sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)