Cet article date de plus de trois ans.

Benoît Hamon présente son équipe dans son nouveau QG de campagne

Le candidat Hamon a désormais son QG de campagne, inauguré samedi dans le 10e arrondissement de Paris. En tout, 1 500 mètres carrés nichés rue du Château d'Eau pour accueillir, notamment, ses sept conseillers.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Benoît Hamon a choisi un espace "clair", "populaire" et "branché", à l'image de sa campagne, "transparente". (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Benoît Hamon a inauguré samedi 11 février son nouveau QG de campagne, rue du Château d’Eau, installé sur près de 1500 mètres carrés dans le 10e arrondissement à Paris.

Un lieu populaire et branché pour une campagne "transparente"

Des locaux clairs et lumineux, de grandes baies vitrées ouvertes sur un quartier à la fois populaire et branché : de ce QG , Benoît Hamon veut faire un symbole. Il promet des annonces en ce sens cette semaine : sa campagne sera transparente, ouverte sur le monde et la société civile. Il se dote de sept conseillers : les économistes Thomas Pikettyet Julia Cagé, la sociologue Dominique Meda, le militant associatif toulousain Salah Amokrane, ou encore le professeur en santé publique Alfred Spira.

Projet "sinistre" et "rabougri" vs projet "ambitieux"

Un aréopage de sages, peut-être, mais surtout une troupe d’élite en première ligne sur le front d’une bataille toute politique. "Je ne veux pas proposer une vision de la France qui soit sinistre, déclare ainsi le candidat lors de l'inauguration. À vision sinistre, projet sinistre... Et c'est exactement ce que propose François Fillon : sinistre ! Ou le projet de Marine Le Pen : très sinistre. Aucun de ceux qui se sont engagés avec moi n'a une quelconque naïveté par rapport à la situation que nous vivons. D'ailleurs, les constats qu'ils font sont des constats alarmants : pour autant, ils ne proposent pas une vision rabougrie, mais une vision ambitieuse. "

En face, Emmanuel Macron

Une vision positive pour un futur désirable. Benoît Hamon ne le cite pas. Mais c’est en fait avec Emmanuel Macron, également flanqué de dizaines d’experts qu’il entre ainsi en confrontation directe. Emmanuel Macron qui lui aussi fait campagne sur un vote qui serait autre chose qu’un vote rejet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.