Politique : des nouvelles règles du jeu ?

La diffusion de vidéos intimes de Benjamin Griveaux pose la question de la frontière entre vie privée et vie publique pour les hommes et les femmes politiques.

France 3

24 heures après le choc autour de l'affaire Griveaux, les Français sont divisés. Certains défendent coûte que coûte la vie privée, d'autres estiment que la fonction politique oblige à la prudence. Vendredi 14 février, la classe politique dans son ensemble dénonçait l'immixtion de la vie privée dans la sphère politique. "Pas ici, pas en France. Ces attaques-là ne sont pas à la hauteur de notre démocratie", expliquait Stanislas Guérini, délégué général de La République en marche.

Les hommes politiques ont-ils encore droit à une vie privée ?

"J'appelle au respect de la vie privée des personnes et des familles", précisait la maire de Paris Anne Hidalgo. "La publication d'images intimes pour détruire un adversaire est odieuse. Refusons le naufrage voyeuriste de la vie publique du pays. Non, tous les coups ne sont pas permis", déclarait Jean-Luc Mélechon sur Twitter. Les hommes politiques ont-ils encore droit à une vie privée ? L'avènement des réseaux sociaux rend le phénomène très compliqué selon les experts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat LREM à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux, annonce son retrait, le 14 février 2020, au siège de l\'AFP à Paris.
Le candidat LREM à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux, annonce son retrait, le 14 février 2020, au siège de l'AFP à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)