Baylet dénonce la proposition de Mariani de ficher les allocataires sociaux

Pour Jean-Michel Baylet, la droite "populaire" profite du calme de l'été pour entonner son refrain préféré: "les pauvres sont des profiteurs"

Pour le candidat des radicaux de gauche, il serait plus intelligent  de lutter contre l\'évasion fiscale ou contre la fraude aux charges sociales que contre les allocataires sociaux.
Pour le candidat des radicaux de gauche, il serait plus intelligent de lutter contre l'évasion fiscale ou contre la fraude aux charges sociales que contre les allocataires sociaux. (afp)

Pour Jean-Michel Baylet, la droite "populaire" profite du calme de l'été pour entonner son refrain préféré: "les pauvres sont des profiteurs"

"La Droite "populaire" jamais à court d'idées quand il s'agit de porter des mauvais coups aux Français les plus modestes, profite du calme de l'été pour entonner son refrain préféré: "les pauvres sont des profiteurs", affirme Jean-Michel Baylet dans un communiqué.
"La proposition de Thierry Mariani (fondateur de ce collectif de députés ancré à droite de l'UMP) de ficher les allocataires sociaux pour lutter contre la fraude aux aides sociales a uniquement pour objectif de stigmatiser celles et ceux qui traversent une période difficile dans leur vie", ajoutele candidat à la primaire socialiste.
Pour le président des Radicaux de gauche, "il serait bien plus intelligent de lutter contre l'évasion fiscale et contre la fraude aux charges sociales".

M. Baylet rappelle que "dans son rapport Dominique Tian, député UMP des Bouches-du-Rhône, évalue la fraude aux prélèvements (cotisations patronales et salariales non versées en raison du travail au noir) entre 8 et 15,8 milliards et celles aux prestations (indemnités d'arrêts maladie, allocations familiales, RSA, etc.) entre 2 et 3 milliards".

"La fraude aux prélèvements sociaux est donc quatre à cinq fois plus élevée que la fraude aux prestations, prenons les priorités dans l'ordre et luttons contre la délinquance en col blanc avant de "ficher" nos concitoyens comme des voleurs", enchaîne le sénateur du Tarn-et-Garonne. Le ministre des Transports Thierry Mariani a affirmé dans un entretien au JDD qu'il souhaitait "un fichier généralisé des allocataires" sociaux, ceci afin de lutter contre la fraude.