Anne Hidalgo, tête de liste PS dans la capitale, critique l'"agressivité obsessionnelle" des Verts "à l'égard du PS"

C'est ce qu'elle a déclaré dans un entretien publié dans le quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France de lundi.La première adjointe au maire de Paris a également souhaité que les Verts "s'occupent de la droite". "Je ne me trompe pas d'adversaire", assure toutefois Mme Hidalgo en critiquant le projet de l'UMP.

(France 3 PIC)

C'est ce qu'elle a déclaré dans un entretien publié dans le quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France de lundi.

La première adjointe au maire de Paris a également souhaité que les Verts "s'occupent de la droite". "Je ne me trompe pas d'adversaire", assure toutefois Mme Hidalgo en critiquant le projet de l'UMP.

Elle estime que ce dernier "serait destructeur, car il n'est porteur ni de solidarité ni de dynamique dans les domaines de l'innovation, de la culture ou de la recherche".

Même si Anne Hidalgo déplore que les Verts aient "choisi de partir seuls" sur une liste autonome, elle assure que "notre objectif, c'est être devant les Verts".

La campagne sur Twitter
L'élue du 15e arrondissement est revenue sur l'échange qu'elle a eu avec Valérie Pécresse sur le réseau social Twitter. Elle avait diffusé une photo de la tête de liste UMP aux régionales d'Ile-de-France, assoupie au conseil régional.

"Twitter permet de communiquer sur un mode léger. Il faut avoir un peu d"humour… ", a-t-elle déclaré, tout en assurant qu'il n' y avait rien de personnel dans cette affaire.

Elle explique son geste : "A la veille du vote du budget régional, la chef de file de l"UMP s"est livrée à des attaques violentes contre Jean-Paul Huchon. Or, le lendemain, elle s"endort au moment du vote. J"y vois un fait politique et j"ai voulu envoyer un message"