Cet article date de plus de dix ans.

"Allégeance aux armes": tollé à gauche

Le serment d'"allégeance aux armes" proposé au sein de l'UMP est selon Europe Ecologie-Les Verts un "piège grossier" de la droite. Le PCF y voit une "instrumentalisation du patriotisme", "digne de Vichy" ajoute Lutte ouvrière.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président du Sénat Gérard Larcher, le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé et le Premier ministre François Fillon au Campus des Jeunes Populaires, le 4 septembre 2011 à Marseille. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Le serment d'"allégeance aux armes" proposé au sein de l'UMP est selon Europe Ecologie-Les Verts un "piège grossier" de la droite. Le PCF y voit une "instrumentalisation du patriotisme", "digne de Vichy" ajoute Lutte ouvrière.

"Ça ressemble furieusement à un écran de fumée, on agite régulièrement des chiffons à droite pour faire réagir la gauche", mais c'est un "sujet ridicule et mineur", a jugé le porte-parole d'Europe Ecologie-Les Verts, ce mercredi, lors du point-presse bimensuel au siège du parti.

"Il y a une volonté de l'UMP d'essayer de faire dire à la gauche et aux écologistes qu'ils ne respectent ni le drapeau, ni la patrie, ni les armes", a dénoncé Pascal Durand. Mais c'est un "piège grossier", a-t-il ajouté. La proposition de l'UMP est aussi "peut-être un clin d'oeil" au Front national, a également commenté Pascal Durand.

"Le dernier serment d'allégeance, en France, c'était sous Vichy", a insisté la porte-parole de Lutte ouvrière.

"Que veulent-ils? Que l'on trahisse ce que l'on pense? Nous, nous sommes contre les guerres en Libye, en Afghanistan. Alors non, nous ne sommes pas d'accord, nous le dénonçons", a déclaré Nathalie Artaud, lors d'une rencontre avec la presse.

La porte-parole du parti d'extrême gauche a estimé que "les interventions françaises partout dans le monde font le jeu de Bolloré, Dassault, etc., ça leur permet de faire des affaires".

Dans un communiqué, le PCF parle d'une "provocation supplémentaire" et "ridicule": "l'UMP espère que cette instrumentalisation grossière du patriotisme et de la glorification des armes lui fera gagner des voix à l'extrême droite. Jean-François Copé oublie qu'à force de jouer avec le feu, on finit par se brûler".

Le Parti communiste "appelle tous les jeunes de ce pays à combattre ceux qui font allégeance aux marchés financiers autant que les coups portés aux travailleurs".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.