Pièces à conviction, France 3

DOCUMENT FRANCE 3. "On fait 50/50 ?" : l'ancien agent de Robert Pirès raconte les pressions du "milieu" marseillais lors des transferts de l'OM

Intimidations, menaces… Certains membres du grand banditisme marseillais auraient pesé de tout leur poids pour toucher de l’argent sur les transferts de joueurs de l’OM. L’agent Fréderic Dobraje, qui explique avoir subi des pressions, a accepté de se confier à "Pièce à conviction". Extrait.

Voir la vidéo
Pièces à conviction/France3

Au début des années 2000, nul n’ose évoquer les liens entre la pègre marseillaise et l’OM. Aujourd’hui, Fréderic Dobraje témoigne pour la première fois devant la caméra. Il raconte avoir subi les pressions des bandits marseillais, qui voulaient empocher une partie de sa commission sur un transfert de joueur. Il n’a jamais cédé : "Des fois, je dis ‘j’en ai marre, j’arrête tout’, puis quelque part, j’aime trop le football en général, les matchs, les joueurs, j’aime ce que je fais aussi."

Ancien gardien de but professionnel, Frédéric Dobraje est devenu l’un des premiers agents français de joueurs. Parmi ses protégés se trouve Robert Pirès, champion du monde 1998. Au printemps 2000, Pirès joue à l’Olympique de Marseille. "À la fin de sa deuxième saison à Marseille, Arsenal voulait absolument Robert. J'ai fait la transaction avec Arsenal et Arsenal m’a rémunéré, un montant de 8% sur les rémunérations du joueur."

"Quelque chose s'est tramé dans mon dos"

"Une fois que tout était acté, poursuit Frédéric Dobraje, je me trouvais sur une île dans le sud de la France et, au moment d’aller à l’embarcadère, je suis tombé sur trois personnes qui m’ont ‘approché’ en me disant ‘Comment on fait ? On fait 50/50 ?’ Je demande : ‘50/50 sur quoi ?’ ‘Ben, sur la somme que tu vas toucher à Arsenal’." Parmi ces trois hommes se trouve François Vanverberghe, le neveu du célèbre caïd marseillais "Francis le Belge" : "Je comprends alors une chose, c’est que puisque je n’ai jamais vu ces gars-là, qu’il y a quelque chose qui s’est tramé dans mon dos."

Frédéric Dobraje ne plie pas. Il porte plainte pour menaces et extorsion de fonds. Mais François Vanverberghe sera assassiné en 2002.

Extrait de "Olympique de Marseille : quand le 'milieu' faisait la loi", une enquête de "Pièces à conviction" à voir le 13 juin 2018 sur France 3, à 23h05.

PIECES A CONVICTION/FRANCE 3
PIECES A CONVICTION/FRANCE 3 (PIECES A CONVICTION/FRANCE 3)