Vidéo Reine de la nuit puis des paparazzis, de la case prison au bureau d’Emmanuel Macron... "Complément d'enquête" revient sur le parcours tumultueux de "Mimi" Marchand

Publié Mis à jour
Complément d'enquête / France 2

 A la tête de Bestimage, l'agence de photos people qu'elle a fondée, "la reine des paparazzis" a vécu mille vies. Mais qui est vraiment Michèle Marchand ? "Complément d'enquête" a retrouvé un truand qui l’a bien connue dans les années 1980...

Avant de devenir la "papesse" de la presse people, responsable de scoops mémorables chez Voici ou Paris Match, et de conseiller le couple Macron, cette fille d'une coiffeuse de Vincennes a tour à tour été garagiste, patronne de discothèque. Femme de braqueur puis de policier, Mimi Marchand a aussi connu la prison, notamment pour une affaire de trafic de drogue.

Des liens avec le grand banditisme dans les années 1980 ?

Le 13 janvier 2022, "Complément d'enquête" revient sur le passé sulfureux d'une aventurière haute en couleur, une "affairiste" selon le mot d'un truand qui l'aurait bien connue dans les années 1980. Casier judiciaire chargé, pas tout à fait "rangé des bécanes", l'homme a requis l'anonymat pour livrer, dans la pénombre d'un parking, quelques confidences aux journalistes du magazine de France 2.

Chez les voyous, "elle ne s'est pas acoquinée avec des petits personnages"

Un familier du "milieu" qui aurait côtoyé Mimi Marchand dans les années 1980

dans "Complément d'enquête"

Cet ancien truand se souvient bien de cette petite blonde aussi à l'aise avec les policiers qu'avec ceux qu'ils traquent. Pas les petits délinquants, mais des figures du grand banditisme, selon cet homme qui ajoute que Mimi Marchand était "surtout intéressée, comme tous les gens qui sont dans ce milieu, par l'aspect financier de la chose".

Des protections policières ?

Tout au long de son tumultueux parcours, Mimi Marchand est plusieurs fois passée par la case prison. La première fois, c'était en 1986, pour chèques sans provision. Au milieu des années 1990, elle a été arrêtée au volant d'une fourgonnette bourrée de haschisch en provenance du Maroc.

"Quand on fréquente des policiers de haut rang, c'est pas pour aller juste boire un café avec eux" 

Dans cette affaire, son mari (un braqueur épousé à la sortie de son deuxième séjour derrière les barreaux) a été condamné à six ans pour trafic de stupéfiants ; elle-même n'a passé que deux mois en détention. Grâce à "certaines protections au niveau des services qui sont spécialisés dans le grand banditisme", telles que la Brigade de répression du banditisme (BRB), comme le pense notre témoin ?

Extrait de "De 'Voici' à l’Elysée : Mimi Marchand, l’influente de la République", un portrait à voir dans "Complément d'enquête" le 13 janvier 2022.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.