Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Nouvelle passe d'armes entre Henri Guaino et Christiane Taubira sur l'indépendance de la justice

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
LCP
Article rédigé par
France Télévisions

Evoquant l'affaire qui l'oppose au juge Gentil, le député UMP des Yvelines a dénoncé, mardi à l'Assemblée, le "corporatisme" et "climat malsain ou revanchard" qui règnent. Des attaques qui n'on pas plu à la garde des Sceaux.

Les passes d'armes ne sont pas rares entre la garde des Sceaux, Christiane Taubira, et le député UMP Henri Guaino. Surtout le débat portant sur le mariage pour tous. Et l'Assemblée nationale a été le théâtre d'un nouvel échange musclé, mardi 2 décembre, lorsque le député a interpellé la ministre sur l'indépendance de la justice.

Profitant d’une question au gouvernement, Henri Guaino s'est insurgé de la décision du parquet de Paris de faire appel dans l’affaire qui l’oppose au juge Gentil et où il a été relaxé, le 27 novembre. "Indépendance ou corporatisme ? Indépendance ou pression syndicale ? Indépendance ou climat malsain et revanchard ? a égrainé le député des Yvelines. Il y a des magistrats qui honorent la justice et d’autres qui la déshonorent."

"Le procédé est assez déconcertant"

La réponse de la ministre de la Justice n'a pas tardé. "Permettez-moi de vous dire que le procédé est assez déconcertant concernant une affaire qui vous concerne personnellement. Il y eut quelque élégance à faire poser la question éventuellement par l'un de vos collègues", a glissé Christiane Taubira. Chez nous, ce n’est pas un slogan." 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaires

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.