VIDEO. François Hollande : les mots du président

Une semaine en forme de bilan s'ouvre pour François Hollande. Il arrive en effet exactement à la moitié de son quinquennat. Retour sur les mots qui ont marqué la présidence. 

France 2

Il avait promis un quinquennat différent, à l'opposé de son prédécesseur. François Hollande rêvait même d'être un président "normal". Sur la plage, il ressemble à n'importe quel Français en vacances, et pour se rendre aux sommets européens, il prend le train quand d'autres prenaient l’avion.

Un besoin de monarque ?

"Il pensait qu'il pouvait gouverner la France à la scandinave, c'est-à-dire avec cette présidence normale. Mais ça ne marche pas en France ", commente Serge Raffy, biographe du président, "parce que l'inconscient collectif français a besoin d'un monarque".

Président "normal", une posture qui sera vite balayée par l'irruption de sa vie privée. Et d'abord par un tweet, quand, en pleine campagne des législatives, Valérie Trierweiler envoie un message de soutien à l'adversaire de Ségolène Royal. "Une histoire qui a plombé son quinquennat", analyse Serge Raffy.

La priorité de son quinquennat, Hollande l'a définie très clairement: le chômage. Mais malgré les réformes, la courbe ne s'inverse pas... François Hollande s'est cette fois lui-même piégé.

Et puis il y a les autres mots...

 
Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande, le 19 octobre 2014 à l\'Elysée. 
François Hollande, le 19 octobre 2014 à l'Elysée.  ( MAXPPP)