Cash Investigation, France 2

VIDEO. "Le Guide a donné son feu vert pour le financement", selon un ancien des services secrets libyens

"Au départ, il y a eu une demande d'argent pour la campagne. Le principe était acquis. C'était une sorte de cadeau", affirme Taher Dahech au magazine "Cash Investigation". Extrait de "Affaire Sarkozy-Kadhafi : soupçons sur des millions", une enquête de Nicolas Vescovacci diffusée mardi 22 mai sur France 2.

Voir la vidéo
CASH INVESTIGATION / FRANCE 2

Taher Dahech a été l'un des gardiens du régime du colonel Kadhafi. Au service exclusif de sa propagande et de sa sécurité pendant trente ans. C’est la première fois qu'il accepte de revenir en détail sur le système de financement présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Cet ancien militaire vit en exil en Tunisie, où le journaliste Nicolas Vescovacci l’a rencontré pour le magazine "Cash Investigation" (Facebook, Twitter, #cashinvestigati) : "Au départ, il y a eu une demande d'argent pour la campagne. Le principe était acquis. C'était une sorte de cadeau", explique-t-il.

"Quand on s'est rapproché des élections, des intermédiaires français sont venus à Tripoli pour préparer l'acheminement et le versement de l'argent avant le scrutin", précise Taher Dahech. Quelle était exactement sa mission ? "A l'époque, j'étais chargé d'accueillir ces intermédiaires. Du côté libyen, celui qui a supervisé ces négociations était Abdallah Senoussi. C'est lui qui a le rendez-vous avec le Guide." 

 "Tout, tout, tout est filmé"

Après quelques heures passées à l'hôtel, les intermédiaires français auraient été emmenés dans un lieu secret pour rencontrer le colonel Kadhafi. "Cash" a retrouvé ce bâtiment au sud de la capitale libyenne. Et c'est là que le numéro 1 libyen aurait validé, selon Taher Dahech, le système de financement présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Tout juste un an après la rencontre des deux hommes à Paris.

"Dès que le Guide a abordé la question de l'argent, complète cet ancien des services secrets libyen, il a donné son feu vert pour le versement. Ce fut très rapide." L'ancien militaire affirme d'autre part que tout aurait été enregistré : "Tout, tout, tout est filmé…"

Extrait de "Affaire Sarkozy-Kadhafi : soupçons sur des millions", une enquête de Nicolas Vescovacci diffusée mardi 22 mai sur France 2.

CAPTURE D\'ECRAN \"CASH INVESTIGATION\" / FRANCE 2. Lucet / Taher Daech 
CAPTURE D'ECRAN "CASH INVESTIGATION" / FRANCE 2. Lucet / Taher Daech  (CAPTURE D'ECRAN "CASH INVESTIGATION" / FRANCE 2)