Cet article date de plus de trois ans.

Soupçons de financement libyen de la campagne de Sarkozy : "Un naufrage national" selon Fabrice Arfi

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
6media ENQUETESARKOKADHAFI
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que Nicolas Sarkozy est en garde à vue ce mardi 20 mars pour des soupçons de financement libyen de sa campagne de 2007, le journaliste de Mediapart Fabrice Arfi revient sur l'histoire secrète entre Kadhafi et Sarkozy.

"L'argent et le sang sont aujourd'hui liés dans cette histoire qui est totalement inédite dans la Ve République", estime Fabrice Arfi, journaliste de Mediapart. C'est l'histoire de l'argent libyen de Nicolas Sarkozy, l'ancien président de la République. "Une affaire d'État où on voit une corruption sans limites, où la France dans un grand naufrage national a sacrifié toutes ses valeurs sur l'autel de l'argent sale et de la raison d'État", ajoute-t-il. Avec les compliments du guide, c'est le titre de l'enquête de Fabrice Arfi et Karl Laske.

"Des personnes disparaissent"

Toute la question est de savoir si la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 a été financée par le dictateur libyen Mouammar Kadhafi. Depuis les premières révélations de Mediapart en avril 2012, le camp Sarkozy crie au complot. Selon un document datant de décembre 2006, le régime de Kadhafi aurait autorisé un versement d'une valeur de 50 millions d'euros. Après six ans d'enquête, les preuves seraient accablantes. Au moins 20 millions d'euros auraient été versés par la Libye à la France. "On est sur des histoires où des personnes disparaissent littéralement", affirme le journaliste Fabrice Arfi. Cette affaire fait toujours l'objet d'une enquête judiciaire. Nicolas Sarkozy, qui a toujours nié le financement illégal de sa campagne électorale de 2007, a été placé en garde à vue ce mardi 20 mars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.