Nicolas Sarkozy : la Libye de Kadhafi a-t-elle financé la campagne de 2007 ?

Face aux accusations qui le visent, Nicolas Sarkozy dénonce les propos de l'homme d'affaires Ziad Takieddine. L'ancien chef de l'État accuse ce dernier d'avoir fait des révélations juste avant la primaire de 2016 pour la lui faire perdre. Mais les juges s'appuient sur d'autres témoignages de responsables libyens.

Cette vidéo n'est plus disponible

Ziad Takieddine est l'acteur clé de l'accusation contre Nicolas Sarkozy. Cet homme d'affaires affirme avoir remis en 2006 trois valises pour un total de 5 millions d'euros place Beauvau à Paris, à Claude Guéant et Nicolas Sarkozy. Le Franco-Libanais est une vieille connaissance de la droite française. Il est déjà soupçonné d'avoir financé illégalement la campagne d'Édouard Balladur en 1995. Dans les années 2000, l'équipe de Nicolas Sarkozy fait appel à lui pour renouer les relations avec la Libye de Kadhafi.

Trois hommes clés

Ziad Takieddine est en contact avec trois hommes clés du clan Kadhafi. Abdallah Senoussi, l'ancien directeur du renseignement libyen, affirme avoir supervisé le transfert de 5 millions d'euros pour la campagne de Nicolas Sarkozy, mais sans jamais apporter la moindre preuve. Autre homme clé, Choukri Ghanem, l'ex-ministre du pétrole du dictateur libyen. L'homme s'est mystérieusement noyé à Vienne (Autriche) dans le Danube en avril 2012. Dans ces carnets, il mentionne trois paiements pour la campagne de Nicolas Sarkozy. Béchir Salah Béchir, l'ancien directeur de cabinet de Kadhafi, semble en savoir plus sur l'affaire. Exilé en Afrique du Sud, il a récemment été victime d'une tentative d'assassinat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy sur le plateau du 20 heures de TF1, jeudi 22 mars 2018. 
Nicolas Sarkozy sur le plateau du 20 heures de TF1, jeudi 22 mars 2018.  (TF1 / AFP)