Financement libyen supposé de la campagne de Nicolas Sarkozy : Alexandre Djouhri arrêté à Londres

Alexandre Djouhri a été interpellé à Londres, a appris franceinfo de source judiciaire, lundi. Il est soupçonné d'être impliqué dans l'affaire du financement libyen supposé de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

Claude Guéant et Nicolas Sarkozy, en octobre 2011.
Claude Guéant et Nicolas Sarkozy, en octobre 2011. (MAXPPP)

L'intermédiaire Alexandre Djouhri a été interpellé à Londres dans le cadre de l'enquête sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information de L'Obs, lundi 8 janvier. L'homme d'affaires de 58 ans a été placé en garde à vue à Londres.

Alexandre Djouhri est soupçonné d'être impliqué dans l'affaire du financement libyen supposé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Il avait jusqu'à présent refusé de répondre aux convocations de la justice. Il avait quitté la France depuis la mise en examen, dans ce dossier, de Claude Guéant pour blanchiment de fraude fiscale en bande organisée, faux et usage de faux.

Soupçons de financement de la campagne en 2007

Deux juges parisiens, Serge Tournaire et Aude Buresi, sont chargés d’enquêter sur des soupçons de financement politique de la droite en 2007 par le régime de Mouammar Kadhafi. Les magistrats souhaitent entendre Alexandre Djouhri de longue date. L'homme d'affaires et homme de l'ombre, proche de Dominique De Villepin et Nicolas Sarkozy, est au cœur de leurs investigations.

Si les juges s’intéressent autant à Alexandre Djouhri, c’est qu’ils le soupçonnent d’avoir perçu des fonds libyens. Il aurait touché environ 10 millions d’euros en vendant, cinq fois son prix, à un proche de Mouammar Kadhafi, une villa qu’il avait achetée dans le sud de la France, sur la commune de Mougins (Alpes-Maritimes). C’est sur ce point précis que les magistrats veulent entendre l’homme d’affaires de 58 ans.