Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Valls : "La note de la DCRI ne citait à aucun moment Cahuzac"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Le ministre de l'Intérieur s'est exprimé, mardi, face à la commission d'enquête parlementaire chargée de faire la lumière sur la gestion de l'affaire Cahuzac au sein du gouvernement.

Grand oral pour le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, mardi 16 juillet, devant la commission d'enquête parlementaire chargée d'éclairer la gestion de l'affaire Cahuzac par le gouvernement. Celui-ci a démenti avoir eu connaissance des faits reprochés à l'ancien ministre du Budget, jusqu'à l'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet, le 8 janvier.

Manuel Valls était-il au courant du compte suisse de Jérôme Cahuzac ? Certes, il a bien reçu une note de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), le 19 décembre 2012, "qui ne cite à aucun moment le nom de Jérôme Cahuzac". Cette note d'une page reprend un document d'UBS et "la copie d'une dénonciation relative à l'existence d'un possible système de fraude fiscale, mis en place au sein de la société financière", a expliqué le ministre de l'Intérieur. 

Selon lui, cette note est à l'origine de "certains articles [de presse] erronés indiquant que le ministère de l'Intérieur, le ministre de l'Intérieur, aient pu être informés en amont. Il n'en est évidemment rien."

Manuel Valls explique d'ailleurs que la DCRI n'a pas entamé d'enquête, puisque la "matière relevait des compétences" de la commission bancaire (actuelle Autorité de contrôle prudentiel). Et qu'il n'a jamais demandé d'"enquête parallèle" aux renseignements concernant Jérôme Cahuzac.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Cahuzac

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.