VIDEO. Cahuzac "ne se sent pas vraiment le seul coupable"

Le suppléant de l'ancien ministre à l'Assemblée et député du Lot-et-Garonne est l'un des rares à avoir parlé récemment à Jérôme Cahuzac. Il est interrogé par France 3.

France 3

Jean-Claude Gouget, suppléant de Jérôme Cahuzac lors des élections législatives, est devenu député du Lot-et-Garonne lorsque ce dernier a été nommé ministre du Budget. Selon lui, l'ex-ministre réfléchit à l'éventualité de revenir à l'Assemblée.

Mis en examen après avoir avoué détenir un compte à l'étranger, Jérôme Cahuzac lui aurait confié il y a peu qu'il se donnait "15 jours" pour prendre sa décision. "Il m'a dit que peut-être il envisagerait de revenir", a expliqué Jean-Claude Gouget, qui s'est avoué "surpris", devant la caméra de France 3. Depuis la réforme constitutionnelle de 2008, un ministre qui quitte le gouvernement, pour cause de démission ou de remaniement, peut retrouver son siège de député dans un délai d'un mois. Pour Jérôme Cahuzac, il expire le 19 avril à minuit.

Ami de l'ex-ministre, Jean-Claude Gouget reste l'une des rares personnes à avoir parlé à Jérôme Cahuzac depuis sa démission de son poste de ministre. Selon lui, "il regrettait ce qui s'était passé (...).  Je pense qu'il a l'impression qu'il paye pour tout le monde, il ne se sent pas vraiment le seul coupable".

Ami de l\'ex-ministre, Jean-Claude Gouget, actuel député du Lot-et-Garonne, a parlé à Jérôme Cahuzac.
Ami de l'ex-ministre, Jean-Claude Gouget, actuel député du Lot-et-Garonne, a parlé à Jérôme Cahuzac. ( FRANCE 3 / FRANCETV INFO)