Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo "Comment ne pas douter de vos déclarations ?", demande un député à Cahuzac

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Lors de son audition, l'ancien ministre du Budget a été interrogé sur la sincérité de ses propos. 

Après plus d'une heure d'audition de Jérôme Cahuzac devant la Commission d'enquête parlementaire mercredi 16 juin, le député socialiste Christian Assaf décide de mettre les pieds dans le plat. "Qu'est-ce qui peut permettre à notre commission  de ne pas mettre vos déclarations en doute ?", demande-t-il, après avoir rappelé les mensonges de Jérôme Cahuzac devant l'Assemblée nationale le 5 décembre.

Francetv info

"Je pense que vous avez davantage la réponse que moi-même", élude l'ancien ministre du Budget. Le président, le député UDI Charles de Courson, prend alors la parole pour rappeler que, contrairement aux déclarations de Jérôme Cahuzac dans l'hémicycle, d'éventuels mensonges devant la Commission sont punis par la loi.

Selon le règlement de l'Assemblée nationale, les sanctions prévues en cas de faux témoignage dans le code pénal s'appliquent dans le cadre des enquêtes parlementaires. L'ancien ministre s'exposerait donc à cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Cahuzac

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.