VIDEO. Copé dénonce l'"écran de fumée" des déclarations de patrimoine

Le président de l'UMP fustige "un numéro de voyeurisme, d'hypocrisie". Il assure qu'il rendra publique sa déclaration de patrimoine. Mais il attendra le jour où la loi l'ordonnera. 

France 2 - "4 Vérités"

Une maison dans la Sarthe d'une valeur approximative de 650 000 euros, environ 100 000 euros d'épargne et deux voitures d'une dizaine d'années. François Fillon a dévoilé son patrimoine, lundi 8 avril au soir, au JT de 20 heures de France 2. Son rival, Jean-François Copé, a été invité à faire de même, mardi 9 avril au matin, sur le plateau des "4 Vérités" de France 2. "Naturellement, je le ferai", a assuré le président de l'UMP, qui a immédiatement précisé : "Le jour où la loi le prescrira, cela va de soi, c'est la moindre des choses."

"Je ne concours pas à ce numéro de voyeurisme, d'hypocrisie", a renchéri le patron de l'opposition, qui a vu dans la démarche de transparence initiée par des ministres et des parlementaires "un écran de fumée" jeté par François Hollande "pour faire oublier" l'affaire Cahuzac. "On est en train de tout mélanger", a lancé le chef de l'UMP.

"Pour l'instant, on peut dire comme ça qu'on a un plan d'épargne à 547 euros. On peut dire ce qu'on veut. Voilà, c'est bien gentil. Il faudra que la loi prévoit qu'on puisse le vérifier", a conclu le député-maire de Meaux. Matignon a annoncé un projet de loi sur la moralisation de la vie politique. Le texte doit être présenté en Conseil des ministres le 24 avril, en vue d'une adoption avant l'été.

Jean-François Copé, le président de l\'UMP, le 3 avril 2013 à La Baule-Escoublac (Loire-Atlantique), lors d\'un meeting pour le lancement de la campagne des municipales.
Jean-François Copé, le président de l'UMP, le 3 avril 2013 à La Baule-Escoublac (Loire-Atlantique), lors d'un meeting pour le lancement de la campagne des municipales. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)