Patrimoine des ministres : qui est le plus riche, qui est le plus fauché ?

La HATVP, une instance indépendante créée fin 2013 à la suite du scandale Cahuzac, a publié le 2 août 2016 les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement. 

Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche, vote au premier tour des élections départementales, le 22 mars 2015, à Valence-d\'Agen (Tarn-et-Garonne). 
Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche, vote au premier tour des élections départementales, le 22 mars 2015, à Valence-d'Agen (Tarn-et-Garonne).  (PASCAL PAVANI / AFP)

Depuis la loi du 11 octobre 2013, les 33 membres du gouvernement (16 ministres et 17 secrétaires d'Etat), outre le Premier ministre, Manuel Valls, sont tenus de déclarer leur patrimoine auprès de la Haute autorité de la transparence de la vie publique (HATVP). Cette dernière publie le 2 août 2016, sur son site internet, les déclarations des membres du gouvernement. Petit panel des déclarations de chacun. 

Le plus riche

Jean-Michel Baylet est en haut de ce podium. L'ancien leader du Parti radical de gauche est ministre le plus fortuné du gouvernement, avec un patrimoine de plus de 8 millions d'euros, selon les chiffres de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Il succède ainsi à Laurent Fabius, l'ancien ministre des Affaires étrangères, qui totalisait 5,55 millions d'euros déclarés dans son patrimoine.

Le ministre de l'Aménagement du territoire, notamment copropriétaire du journal régional La dépêche du Midi, possède aussi deux maisons dans le Sud-Ouest, des voitures de collection (dont une Mercedes de 1932), une Harley-Davidson, ou encore des œuvres d'art.

Le second au classement

Sur le podium, Jean-Michel Baylet est suivi par le secrétaire d'Etat au Parlement, Jean-Marie Le Guen, avec un patrimoine de plus de 3 millions d'euros, dont plusieurs propriétés à Paris, un immeuble dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs comptes en banque ou encore des tableaux, meubles et objets divers estimés à 70 000 euros. Néanmoins, après une rectification du ministre, il est impossible de déterminer avec exactitude le montant actuel de son patrimoine, les chiffres publiés étant, dans son cas, partiels.

Le troisième au classement (et le plus prévoyant)

On retrouve aussi en haut du classement le secrétaire d'Etat au Développement André Vallini (2,8 millions d'euros de patrimoine estimé). Petite spécificité, celui-ci se distingue par sa prévoyance particulière : il possède deux automobiles, deux appartements et neuf assurances-vie pour une valeur totale de 1,9 millions d'euros.

Les deux plus modestes

La ministre la plus modeste du gouvernement est Emmanuelle Cosse. Son patrimoine total s'élève à 26 800 euros. Et la ministre du Logement ne possède ni bien immobilier, ni voiture. Harlem Désir, secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, est pour sa part détenteur d'un patrimoine évalué à 48 400 euros. 

L'énigme Emmanuel Macron

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, assujetti avec son épouse à l'ISF (Impôt de solidarité sur la fortune), possédait début 2014, avant la vente de son appartement, un patrimoine estimé à 156 000 euros, ce qui le plaçait parmi les moins fortunés du gouvernement. Après une rectification du ministre, il est également impossible de déterminer avec exactitude le montant actuel de son patrimoine, les chiffres publiés étant (pour son cas) partiels.