Jérôme Cahuzac : le tribunal condamne une "faute pénale d'une extrême gravité"

Le tribunal a rendu son jugement jeudi 8 décembre : Jérôme Cahuzac est condamné à trois ans de prison ferme. L'ancien ministre du Budget fait appel.

FRANCE 3

À sa sortie pas un mot. Jérôme Cahuzac ne laisse rien transparaitre. Le tribunal vient de condamner une "faute pénale d'une exceptionnelle gravité", 3,5 millions d'euros de fraude fiscale, orchestrée par l'ancien ministre du Budget. Quelques minutes plus tôt, dans la salle d'audience, cet amateur de boxe reste KO à l'énoncé du jugement : trois ans de prison ferme sans aménagement de peine et cinq ans d'inéligibilité. La moyenne en France est de 11 mois ferme pour ce type de délit. Son avocat a annoncé qu'il ferait appel : "Il est déjà sanctionné, car c'est un proscrit" a déclaré Me Jean Veil.

Une révélation de Mediapart

Le tribunal a reconnu que l'ancien ministre de François Hollande avait fini par prendre conscience et avait reconnu sa peine. Cependant, personne n'a oublié son mensonge : "Je n'ai jamais eu de compte à l'étranger, ni maintenant ni avant", déclarait Jérôme Cahuzac devant les députés en 2012. C'est le site Mediapart qui a révélé l’affaire au grand jour en 2012. Pendant quatre mois, le ministre du Budget avait alors nié, puis quitté le gouvernement avant de finir par avouer son geste. Son ex-femme, Patricia Cahuzac écope de deux ans d'emprisonnement. Jérôme Cahuzac n'ira pas en prison en attendant son procès en appel. Un pourvoi risqué puisqu'il encourt jusqu’à sept ans d'emprisonnement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jérôme Cahuzac, le 8 décembre 2016, à la sortie de son jugement au tribunal de Paris. 
Jérôme Cahuzac, le 8 décembre 2016, à la sortie de son jugement au tribunal de Paris.  (PHILIPPE LOPEZ / AFP)