Cet article date de plus de quatre ans.

Jérôme Cahuzac contre-attaque

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Jérôme Cahuzac contre-attaque
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Jérôme Cahuzac, ancien ministre du Budget sous le gouvernement Ayrault, s'est expliqué devant les juges du tribunal de Paris sur ses mensonges concernant ses comptes à l'étranger.

Devant ses juges, Jérôme Cahuzac est venu parler d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître : celui du financement illégal des partis politiques. "En 1992, j'ai fait ouvrir un compte en Suisse pour financer les activités de Michel Rocard, un homme dont j'espérais qu'il aurait un destin national", a-t-il déclaré. Cette révélation a fait son effet dans le prétoire, mais Jérôme Cahuzac est poursuivi pour avoir ouvert ensuite d'autres comptes en Suisse et à Singapour. Il assume sa faute, son avocat espère que le procès sera l'occasion d'une leçon de civisme.

Tout expliquer

L'ancien ministre du Budget, qui en décembre 2012, avait menti effrontément devant l'Assemblée nationale, semble disposé à tout reconnaître et surtout à tout expliquer. Aux côtés de son ex-épouse et de son banquier, il est poursuivi pour fraude fiscale et blanchiment, il encourt jusqu'à sept ans de prison et un million d'euros d'amende.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Cahuzac

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.