Jérôme Cahuzac condamné : ira-t-il en prison ?

Jérôme Cahuzac est ressorti libre du tribunal de Paris, ce mardi 15 mai, malgré sa condamnation en appel à quatre ans, dont deux ferme. Au juge d'application des peines de décider si l'ancien ministre pourra bénéficier d'un aménagement de peine.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Lorsqu'il arrive au palais de justice de Paris ce mardi 15 mai, Jérôme Cahuzac a le visage fermé, car il saura dans quelques instants s'il ira ou non en prison. Après une heure de lecture du jugement, la peine est sévère : quatre ans de prison, dont deux ans ferme et 400 000 euros d'amende. Pourtant, à la sortie de la salle d'audience, Jérôme Cahuzac paraît soulagé et affiche même un sourire.

Un possible aménagement de peine

L'avocat de Jérôme Cahuzac se félicite de cette condamnation. "C'est une réelle victoire de la justice, parce que cette décision est équilibrée. Elle rappelle évidemment la gravité des faits, elle rappelle le mensonge de Jérôme Cahuzac, elle rappelle sa responsabilité dans toute sa plénitude. (...) Elle rappelle aussi sa personnalité, ses fragilités et ses failles", commente maître Éric Dupond-Moretti, l'avocat de Jérôme Cahuzac. La raison de ce soulagement est que Jérôme Cahuzac devrait échapper à l'incarcération. Les magistrats de la cour d'appel se sont, en réalité, montrés plus cléments que ceux de première instance. L'ancien ministre du Budget peut désormais solliciter un aménagement de sa peine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Eric Dupont-Moretti, à gauche, aux côtés de son client Jérôme Cahuzac, mardi 15 mai.
Eric Dupont-Moretti, à gauche, aux côtés de son client Jérôme Cahuzac, mardi 15 mai. (MAXPPP)