Cet article date de plus de quatre ans.

Jérôme Cahuzac affirme que l'un de ses comptes en Suisse a servi à financer les activités politiques de Michel Rocard

"Deux versements des laboratoires Pfizer" auraient été effectués sur ce compte, entre novembre 1992 et mai 1993.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jérôme Cahuzac arrive au palais de justice de Paris, le 5 septembre 2016. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

L'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac a affirmé lors du premier jour de son procès, lundi 5 septembre, que son premier compte en Suisse avait servi au "financement d'activités politiques pour Michel Rocard".  "Deux versements des laboratoires Pfizer" auraient été effectués sur ce compte, entre novembre 1992 et mai 1993.

"Michel Rocard ignorait tout de cela"

"L'argent ne pouvait pas venir des comptes officiels du laboratoire, a précisé Jérôme Cahuzac. Les sommes virées sur ce compte n'étaient pas le fruit de mon travail, c'était du financement d'activités politiques pour Michel Rocard."

"Je suis persuadé que Michel Rocard ignorait tout de cela, a toutefois déclaré l'ancien ministre du Budget. Il ne s'occupait pas de ça." Jérôme Cahuzac avait jusqu'ici refusé de préciser si l'argent versé sur ce compte servait à son intérêt personnel ou à constituer un "trésor de guerre" pour les rocardiens, rappelle Atlantico.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.