Cet article date de plus de cinq ans.

Affaire Jérôme Cahuzac : le ministre qui avait ébranlé le gouvernement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Affaire Jérôme Cahuzac : le ministre qui avait ébranlé le gouvernement
France 2
Article rédigé par
France Télévisions
Le procès pour fraude fiscale de l'ancien ministre du Budget s'ouvre ce lundi 8 février. France 2 revient sur cette affaire qui a marqué le début du quinquennat de François Hollande. 
 
Jérôme Cahuzac a d'abord mené une carrière sans faille de chirurgien spécialisé dans les implants capillaires avant de se lancer en politique avec un credo affiché : la vérité. "Si les Français n'attendent pas une vérité éternelle, en revanche ils réclament, et ils ont raison, un respect permanent (...) ça passe par une pratique de la vérité", lançait-il d'ailleurs en 1997. Pourtant, fin 2012, alors qu'il est ministre du Budget, il est accusé d'avoir un compte bancaire à l'étranger. Adoptant alors la posture de pourfendeur de la fraude fiscale, il avait contesté ces accusations à l'Assemblée nationale. "Je n'ai pas, je n'ai jamais eu de comptes à l'étranger", avait-il déclaré dans l'hémicycle.

Du plomb dans l'aile de la République exemplaire

Trois mois plus tard, Jérôme Cahuzac avait pourtant démissionné avant de reconnaître l'existence d'un compte bancaire installé d'abord en Suisse, puis transféré à Singapour. Un coup dur pour l'exécutif qui défendait alors une République exemplaire. François Hollande avait même dénoncé "une faute impardonnable" et "un outrage fait à la République". Devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale, l'ancien ministre avait dédouané le Président et le Premier ministre en affirmant leur avoir menti aussi. Selon les enquêteurs, Jérôme Cahuzac avait caché 600 000 euros à l'étranger à l'époque. Il a aujourd'hui régularisé sa situation, mais la justice lui demande des comptes. 
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.