Affaire Cahuzac : la chute sans fin de l'ancien ministre du Budget

Le procès en appel de Jérôme Cahuzac va débuter lundi 12 février. L'ancien ministre du Budget avait été contraint à la démission en mars 2013 après des mois de dénégation concernant un compte bancaire qu'il détenait à l'étranger.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce lundi 12 février, le procès en appel de Jérôme Cahuzac est la suite d'une affaire qui aura encombré le quinquennat de François Hollande. "C'est bien plus qu'une simple affaire de fraude fiscale : c'est aujourd'hui le symbole du mensonge en politique, la plus grande affaire politico-judiciaire de ces dix dernières années. En 2012, François Hollande venait d'être élu sur la promesse d'une présidence normale. Cette présidence normale a été balayée par l'affaire Cahuzac. La fameuse loi sur la transparence de la ve publique est directement inspirée de cette affaire", explique le journaliste Jean-Baptiste Marteau.

Tenter d'éviter la prison

Jérôme Cahuzac était ministre du Budget et détenteur de comptes non déclarés à l'étranger. Une fraude et des mensonges qui ont signé la fin de sa carrière politique mais aussi professionnelle. À Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) où il fut maire pendant onze ans, beaucoup regrettent ses compétences. L'intéressé vit désormais en Corse, dans une maison de famille construite par ses parents. Condamné à trois ans de prison ferme en première instance, Jérôme Cahuzac va tenter d'éviter la prison et souhaite pouvoir un jour reprendre une vie normale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jérôme Cahuzac en février 2016, ors de son procès pour fraude fiscale.
Jérôme Cahuzac en février 2016, ors de son procès pour fraude fiscale. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)