Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Pour Guéant, Bercy a décidé l'arbitrage dans l'affaire Tapie-Lagarde

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

L'ancien ministre de l'Intérieur a affirmé que le ministère des Finances - et non l'Elysée - avait choisi une procédure d'arbitrage au lieu de la voie judiciaire pour trouver un règlement au litige opposant Bernard Tapie au Crédit Lyonnais.

Alors que son domicile et son bureau ont été perquisitionnés dans le cadre de l'affaire Tapie-Lagarde, Claude Guéant renvoie la balle vers son ancienne collègue Christine Lagarde, vendredi 1er mars sur RTL. "C'est le ministère des Finances qui a décidé de recourir à cette procédure" arbitrale, au lieu de la voie judiciaire, pour trouver un règlement dans l'affaire Tapie-Crédit Lyonnais-Adidas, a assuré l'ancien ministre de l'Intérieur. Il a cependant précisé : "L'Elysée était au courant" et "a trouvé que c'était une bonne mesure".

L'ex-secrétaire général de l'Elysée a relevé que "dès 2004, alors qu'avec Nicolas Sarkozy, nous étions au ministère des Finances, la voie de la médiation était privilégiée" parce que cela relevait de la question "du risque pour l'Etat : les procédures qui durent longtemps [comme les procédures judiciaires] entraînent des intérêts qui se cumulent année après année et sont très coûteux".

Une médiation a donc été tentée sans aboutir. Ensuite, "le ministère des Finances a géré cette affaire-là, il est apparu clairement que la procédure d'arbitrage était préférable parce qu'elle permettait de payer moins et l'Elysée n'est évidemment pas intervenu dans la décision du tribunal d'arbitrage", a insisté Claude Guéant. "80% de litiges financiers sont réglés" par cette voie, a-t-il rappelé avant de conclure : "Je voudrais dire de façon tout à fait nette, catégorique que la procédure a été menée par le ministère des Finances et les arbitres choisis par les parties".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.