Procès de Bernard Tapie : l’homme d’affaires dénonce une "fiction"

Le procès de Bernard Tapie dans l’affaire de l’arbitrage du Crédit lyonnais se poursuit. En direct, Clément Weill-Raynal décrypte la situation.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Bernard Tapie est à la barre. Mardi 12 mars, pour le deuxième jour de son procès à Paris, l’homme d’affaires comparaît avec cinq autres prévenus pour escroquerie dans l’affaire de l’arbitrage du Crédit lyonnais, il y a 11 ans. Sur place, Clément Weill-Raynal décrypte la situation. "Bernard Tapie se dit ruiné, mais il n’a en tout cas rien perdu de sa superbe", explique-t-il.

Une gouaille à l’accent de séduction 

"Durant deux heures, le tribunal et le public ont eu le droit à l’affaire du Crédit lyonnais, racontée par Bernard Tapie, poursuit le journaliste. Sur le fond, l’homme d’affaires plaide non-coupable et se dit toujours victime du Crédit lyonnais. Mais sur la forme, l’acteur Bernard Tapie est venu à la barre jouer sur à peu près tous les registres : la sincérité, l’indignation, la colère, l’humour aussi pour tenter de convaincre le tribunal. Il a le visage marqué par les années, par la maladie, mais dès qu’il se met à parler il a toujours cette voix forte qu’on lui connaît, cette gouaille à l’accent de séduction." Les juges seront-ils sous le charme ? 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'homme d\'affaires Bernard Tapie arrivant au tribunal correctionnel de Paris le 11 mars 2019.
L'homme d'affaires Bernard Tapie arrivant au tribunal correctionnel de Paris le 11 mars 2019. (AFP)