Affaire de l'arbitrage du Crédit lyonnais : tous les prévenus relaxés

L'homme d'affaires a été relaxé mardi 9 juillet par le tribunal correctionnel de Paris. La fin d'un long épisode judiciaire.

France 3

C'est le dénouement de plus d'une décennie de bataille judiciaire. Bernard Tapie n'a pu être présent mardi 9 juillet au tribunal correctionnel de Paris pour entendre le jugement : relaxe générale. C'est sa femme qui a accepté de réagir par téléphone, auprès de France 3. Elle salue le courage de la présidente du tribunal. "On est tous fous de joie. Je trouve que cette femme a été extraordinaire", confie Dominique Tapie.

Stéphane Richard lui aussi relaxé

Pour le tribunal, aucun élément du dossier ne permet d'affirmer qu'il y a eu fraude lors de l'arbitrage qui a octroyé près de 403 millions d'euros à l'homme d'affaires. Il s'agissait alors de solder son litige avec le Crédit Lyonnais lors de la vente d'Adidas. L'avocat de Bernard Tapie dit qu'il continuera à se battre, car cette décision pénale n'enlève rien à la décision au civil qui a annulé en 2015 l'arbitrage. Stéphane Richard, l'actuel PDG d'Orange, qui était directeur de cabinet au ministère des Finances au moment de l'arbitrage, a lui aussi été relaxé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bernard Tapie, au palais de justice de Paris, le 4 avril 2019.
Bernard Tapie, au palais de justice de Paris, le 4 avril 2019. (SAMUEL BOIVIN / NURPHOTO / AFP)