Cet article date de plus de deux ans.

Statut levé d’Alain Ferrandi et de Pierre Alessandri : "C’était un artifice pour ne pas envisager leur rapprochement", critique le maire de Bastia

Publié
Statut levé d’Alain Ferrandi et de Pierre Alessandri : « C’était un artifice pour ne pas envisager leur rapprochement », critique le maire de Bastia
Statut levé d’Alain Ferrandi et de Pierre Alessandri : « C’était un artifice pour ne pas envisager leur rapprochement », critique le maire de Bastia Statut levé d’Alain Ferrandi et de Pierre Alessandri : « C’était un artifice pour ne pas envisager leur rapprochement », critique le maire de Bastia (Franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

L’exécutif a décidé de lever le statut de "détenu particulièrement signalé" d’Alain Ferrandi et de Pierre Alessandri alors que de fortes tensions ont eu lieu en Corse ces derniers jours. 

Le gouvernement a-t-il fait un pas important pour apaiser la situation en levant le statut de "détenu particulièrement signalé" d’Alain Ferrandi et de Pierre Alessandri ? "Ils ont fait un premier pas, la levée était le minimum. C’était un artifice pour ne pas envisager leur rapprochement", explique Pierre Savelli, le maire nationaliste de Bastia (Haute-Corse). "Ce qui a peut-être tout changé, c’est qu’il y a eu de grands rassemblements populaires dans pratiquement tous les villages et toutes les villes de Corse. Dimanche dernier, à Corte (Haute-Corse), la manifestation a rassemblé pratiquement 15 000 personnes", précise-t-il. 

"Depuis 2014, les nationalistes ont remporté toutes les élections"

Quelles sont les revendications aujourd’hui ? "La première demande, c’est la justice et la vérité sur la tentative d’assassinat contre Yvan Colonna. La seconde chose, c’est l’application du droit : le rapprochement et la libération prochaine d’Alain Ferrandi et de Pierre Alessandri. Ensuite, c’est le respect du fait démocratique. Depuis 2014, les nationalistes ont remporté toutes les élections. Depuis, il n’y a pas eu une seule avancée", fustige Pierre Savelli. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.