VIDEO. Affaire Ferrand : pour Marine Le Pen, "cet enrichissement personnel ressemble fichtrement à l'affaire Fillon"

La présidente du Front national était l'invitée de la matinale d'Europe 1.

Voir la vidéo
EUROPE 1

Le parquet de Brest a annoncé, jeudi 1er juin, l'ouverture d'une enquête préliminaire visant Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires. Une information saluée par Marine Le Pen. "Enfin !" a-t-elle lancée sur Europe 1, jeudi 1er juin, en apprenant la nouvelle.

"Rien d'illégal n'a été démontré mais moralement, est-ce qu'il y a un seul Français qui trouve normal que quelqu'un qui était à la tête des Mutuelles de Bretagne se constitue ainsi un patrimoine personnel au travers de sa compagne ? a fait mine d'interroger la présidente du Front national. Je pense que chacun considère qu'il y a là, au moins, une rupture morale."

La candidate aux législatives dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais a ensuite établi un parallèle avec les soupçons d'emplois fictifs qui ont pesé pendant toute la campagne sur le candidat de la droite et du centre à la présidentielle : "Cet enrichissement personnel, qui est reproché à Monsieur Ferrand, ressemble quand même fichtrement à l'affaire Fillon."

Marine Le Pen, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le 19 mai 2017.
Marine Le Pen, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le 19 mai 2017. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)