Présidence de l’Assemblée nationale : trois candidats contre Richard Ferrand

La nomination de François de Rugy au poste de ministre d’État de la Transition écologique et solidaire laisse vacant le poste de président de l’Assemblée nationale. Si Richard Ferrand est le grand favori, d’autres candidats comptent bien eux aussi obtenir le poste.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Le fauteuil laissé vacant par François de Rugy suscite des convoitises au sein de la République en marche. Ce qui devait être une simple formalité se transforme en compétition politique. Quatre candidats sont désormais déclarés. Parmi eux, deux hommes et deux femmes, dont un grand favori : Richard Ferrand. Très proche d’Emmanuel Macron, il est déjà à la tête du groupe LaREM à l’Assemblée nationale.

Barbara Pompili décidée à mener la bataille jusqu’au bout

Problème : en coulisse, certains s’inquiètent de l’information judiciaire, toujours en cours, qui vise Richard Ferrand et lui avait déjà coûté son poste de ministre de la Cohésion des territoires. Sa candidature entraîne même des critiques acerbes au sein de son parti. Yaël Braun-Pivet avait ainsi décoché une flèche, jeudi 6 septembre dans la matinée. Initialement candidate au "perchoir" elle a finalement décidé de retirer sa candidature. Barbara Pompili, députée LaREM de la 2e circonscription de la Somme, est quant à elle décidée à mener la bataille jusqu’au bout.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président du groupe parlementaire de la République en marche Richard Ferrand lors d\'un débat à l\'Assemblée nationale, le 31 juillet 2018.
Le président du groupe parlementaire de la République en marche Richard Ferrand lors d'un débat à l'Assemblée nationale, le 31 juillet 2018. (GERARD JULIEN / AFP)