Affaire Karachi : Nicolas Sarkozy entendu par la justice comme simple témoin

Si Edouard Balladur a été récemment mis en examen dans ce dossier, Nicolas Sarkozy n'est, pour l'instant, pas poursuivi. 

Nicolas sarkozy et Edouard balladur, le 22 juin 2011.
Nicolas sarkozy et Edouard balladur, le 22 juin 2011. (PHILIPPE WOJAZER / POOL)

L’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, a été convoqué par la commission d’instruction de la Cour de justice de la République (CJR), dans le cadre de l'enquête sur le financement de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur de 1995, selon une information du quotidien Le Parisien et de l'AFP. À l'époque, Nicolas Sarkozy était ministre du Budget et porte-parole d'Edouard Balladur, candidat à la présidentielle.

Edouard Balladur mis en examen dans cette affaire 

L'ancien Premier ministre, Edouard Balladur, est soupçonné d'avoir financé une partie de sa campagne présidentielle de 1995 grâce à des rétrocommissions perçues par des intermédiaires, après la signature d'un contrat d'armement avec le Pakistan, en 1994. Edouard Balladur a d'ailleurs été mis en examen par la CJR le 31 mai pour "complicité d'abus de biens sociaux" et "recel". 

Les juges soupçonnent que l'arrêt du versement de ces rétrocommissions ait conduit à l'attentat commis le 8 mai 2002 à Karachi. L'attaque avait fait 15 morts dont 11 employés français de la Direction des constructions navales (DCN).