Denis Baupin assure n'avoir "jamais commis de harcèlement ni d'agression sexuelle"

Le député écologiste s'exprime pour la première fois depuis le début de l'affaire dans un entretien accordé à "L'Obs".

Le député écologiste Denis Baupin, le 19 mai 2015 à l\'Assemblée nationale.
Le député écologiste Denis Baupin, le 19 mai 2015 à l'Assemblée nationale. (AURELIEN MORISSARD / CITIZENSIDE.COM / AFP)

Accusé de harcèlement et d'agressions sexuelles, Denis Baupin sort de trois semaines de silence. Dans un entretien accordé à L'Obs, publié mercredi 1er juin, le député écologiste dément en bloc les accusations des responsables politiques de son camp, affirmant n'avoir "jamais commis de harcèlement ni d'agression sexuelle". "Ce n'est pas ma conception des rapports entre les hommes et les femmes", ajoute-t-il dans cette interview réalisée en présence de son avocat. "Je ne suis pas le DSK des Verts", dit-il.

L'ancien vice-président de l'Assemblée nationale, visé par une enquête préliminaire, concède avoir échangé des SMS avec la députée Isabelle Attard ou avec Elen Debost, adjointe au maire du Mans (Sarthe). Mais Denis Baupin évoque des "jeux de séduction" ou des "échanges de SMS de nature érotique entre adultes consentants".

Il soupçonne des accusations politiques

Alors que treize témoignages différents le mettent en cause, le responsable écologiste estime que ces accusations de harcèlement pourraient toutes s'expliquer par des motifs politiques. 

Il est possible que du fait des désaccords politiques profonds à EELV, il puisse y avoir une relecture d’épisodes anciens. Je constate que cela arrive à une période politique où l’écologie est en sale état. Nous sommes à un moment où des clivages profonds, stratégiques et anciens resurgissent à l’occasion de la participation des écologistes [au gouvernement].Denis Baupinà "L'Obs"