Cet article date de plus de dix ans.

Mediapart et Le Monde affirment lundi que l'enquête contredit les affirmations faites par Eric Woerth

Contrairement à ce qu'a affirmé le ministre du Travail lors de ses auditions par les enquêteurs, Eric Woerth a demandé en 2007 à Nicolas Sarkozy d'évoquer directement avec lui par oral la demande d'attribution de la Légion d'honneur au gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, selon Le Monde et Mediapart.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Eric Woerth (AFP - Bertrand Langlois)

Contrairement à ce qu'a affirmé le ministre du Travail lors de ses auditions par les enquêteurs, Eric Woerth a demandé en 2007 à Nicolas Sarkozy d'évoquer directement avec lui par oral la demande d'attribution de la Légion d'honneur au gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, selon Le Monde et Mediapart.

"Je t'en reparle"
Le courrier de mars 2007, dont le ministre du Travail a reconnu l'existence devant la presse la semaine dernière et dans lequel il relaie auprès de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, la demande d'attribution de la Légion d'honneur de M. de Maistre comporte une annotation manuscrite du ministre du Travail : "je t'en reparle".

Dans ce courrier, dont le contenu était jusque-là inconnu, Eric Woerth indique que son attention a été "appelée par Monsieur Patrice de Maistre (...) Il a bien voulu me faire part de son souhait d'être décoré de la Légion d'honneur".

Selon Mediapart et le Monde, ces écrits vont à l'encontre des déclarations aux enquêteurs de MM. Woerth et de Maistre dans l'affaire de la Légion d'honneur.

"Je ne suis jamais intervenu directement auprès d'Eric Woerth ", avait déclaré aux policiers le gestionnaire de fortune, affirment les deux titres.

De son côté le ministre avait dit aux policiers: "je n'ai pas eu de demande directe, ni par allusion (..) Je ne suis pas sûr d'avoir eu un rôle" tout en précisant qu'il a "fourni un avis positif".

Parallèlement, M. de Maistre a contribué, légalement, à hauteur de 3.000 euros le 26 janvier 2007, au Premier cercle qui rassemble les donateurs de la campagne de M. Sarkozy. Il a aussi versé 1.500 à 2.000 euros au micro-parti d'Eric Woerth en 2009, selon Mediapart.

Le courrier de M. Woerth à M. Sarkozy et les récentes auditions du ministre du Travail, qui était en 2007 député et trésorier de la campagne de Nicolas Sarkozy, et de M. de Maistre s'inscrivent dans l'enquête du parquet de Nanterre sur un éventuel trafic d'influence.

Eric Woerth a reconnu jeudi être intervenu pour l'attribution de la Légion d'honneur au gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt.

Patrice de Maistre a été fait chevalier de la Légion d'honneur dans le cadre de la promotion du 14 juillet 2007, et a reçu sa décoration début 2008 des mains d'Eric Woerth, quelques semaines après l'embauche de la femme du ministre, Florence, dans la société en charge de la gestion de la fortune de Liliane Bettencourt.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.