Procès Balkany : l'heure du réquisitoire pour le couple

Au terme de quatre semaines d'audiences, c'est l'heure du réquisitoire, jeudi 13 juin, pour le couple Balkany, suspecté de blanchiment de fraude fiscale aggravé.

France 2

Depuis le début de son procès, Patrick Balkany ne cède rien face aux accusations de blanchiment de fraude fiscale. En revanche, interrogé sur son parcours politique, le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), concède, que "c'est très dur d'avoir passé sa vie à servir les autres et de se retrouver en pâture, en bouc émissaire". En l'absence de son épouse, hospitalisée après une tentative de suicide, il a confirmé être propriétaire de leur villa à Saint-Martin. Un réquisitoire doit être donné jeudi 13 juin.  

Des réquisitions sévères ?

Mais concernant un riad à Marrakech (Maroc), Patrick Balkany l'attribue à un coprévenu , un milliardaire saoudien qui conteste fermement cette version. Patrick Balkany s'attend à des réquisitions sévères à son encontre. "Ils ont faire leur réquisitoire depuis un mois qu'est-ce que vous croyez. Ici, ils ne sont pas là pour écouter ni la défense ni ce que l'on a à dire, cela c'est pour le tribunal. Le parquet, cela a toujours été comme cela", a déclaré Patrick Balkany.

Le JT
Les autres sujets du JT
Isabelle Balkany et Patrick Balkany lors d\'un conseil municipal à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), le 15 avril 2019.
Isabelle Balkany et Patrick Balkany lors d'un conseil municipal à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), le 15 avril 2019. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)