Patrick Balkany souhaite se représenter à la mairie de Levallois-Perret

A un peu plus de trois mois des élections municipales, le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), toujours en prison pour blanchiment aggravé, compte se représenter.

Patrick Balkany, le 18 juin 2019 au tribunal de grande instance de Paris. 
Patrick Balkany, le 18 juin 2019 au tribunal de grande instance de Paris.  (MAXPPP)

Même en prison, il ne lâche pas. Selon sa femme, Patrick Balkany va briguer un nouveau mandat à la mairie de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Elle l'a annoncé dans un tweet, posté mardi 3 décembre.

"Il y aura une liste de la majorité municipale et (…) Patrick souhaite la conduire", annonce Isabelle Balkany en réponse à une information diffusée par un journaliste de Marianne. Ce dernier affirmait que Patrick Balkany avait fait cette annonce par téléphone, depuis sa cellule, lors d'une réunion en salle du conseil.

Les époux Balkany peuvent-ils se représenter aux municipales de 2020 ? Oui, car ils ont fait appel des deux jugements les concernant. Or, quand le jugement n'est pas assorti d'exécution provisoire, l'appel est suspensif, ce qui signifie que le jugement ne peut pas être exécuté jusqu'à ce que tous les recours soient épuisés. Par conséquent, les peines complémentaires d'inéligibilité prononcées le 13 septembre et le 18 octobre ne s'appliquent que si elles deviennent définitives. 

Patrick et Isabelle Balkany peuvent donc se représenter à la mairie Levallois-Perret pour les municipales de mars 2020, à condition que la cour d'appel n'ait pas statué sur le fond d'ici là. Or, il semble "improbable" que la cour d'appel ait le temps de se prononcer car le "délai [jusqu'au scrutin] est court"estime Jacky Coulon, secrétaire général de l'Union syndicale des magistrats (USM), joint par franceinfo.