Patrick Balkany hospitalisé pour un œdème pulmonaire, annonce son épouse, Isabelle Balkany

L'ancien maire de Levallois-Perret est soigné pour des "épanchements pulmonaires et une insuffisance cardiaque", un motif qui lui avait déjà valu de passer 11 jours dans le même service en octobre et novembre 2020.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Patrick Balkany à la cour d'appel de Paris, le 27 mai 2020.  (THOMAS SAMSON / AFP)

C'est son épouse, Isabelle Balkany, qui a annoncé la nouvelle sur Twitter. Patrick Balkany, l'ancien maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), a été hospitalisé mercredi 7 avril "en soins intensifs de cardiologie" en région parisienne pour un "œdème pulmonaire" et une "insuffisance cardiaque", a-t-elle confirmé à l'AFP, jeudi. 

Ce motif avait déjà valu à Patrick Balkany de passer 11 jours dans le même service en octobre et novembre 2020.

"Son état est stable" 

"Son état est stable et il est très bien soigné à Foch : il est sous perfusion, avec un cathéter et des électrodes permanents", a-t-elle précisé, après avoir annoncé l'hospitalisation en "urgence" de son mari sur le réseau social. Contacté par l'AFP, l'hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine) n'a pas répondu dans l'immédiat.

Les deux anciens élus demeurent sous bracelet électronique dans leur moulin de Giverny (Eure), où ils doivent effectuer leurs peines respectives. Patrick Balkany a été condamné en mars 2020 à quatre ans de prison dont un avec sursis par la cour d'appel de Paris, pour fraude fiscale. Isabelle Balkany a écopé de trois ans de prison avec interdiction de gérer une entreprise pendant 10 ans. Des peines sans mandat de dépôt. La cour d'appel avait par ailleurs prononcé une peine de dix ans d'inéligibilité avec effet immédiat pour le couple.

En première instance, Patrick Balkany avait été condamné à quatre ans de prison ferme, avec mandat de dépôt. Il avait été immédiatement incarcéré à la prison de la Santé où il était resté cinq mois avant d'être libéré, le 12 février 2020, pour raisons de santé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.