DIRECT. Procès Balkany : "On requiert aujourd’hui contre lui ce que parfois on ne requiert pas dans les crimes de sang", lance Eric Dupond-Moretti

Le procureur a requis, jeudi, sept ans de prison ferme, avec mandat de dépôt, et 10 ans d'inéligibilité contre Patrick Balkany, jugé pour blanchiment et corruption.

Eric Dupond-Moretti, l\'avocat de Patrick Balkany, au palais de justice de Paris, le 13 mai 2019.
Eric Dupond-Moretti, l'avocat de Patrick Balkany, au palais de justice de Paris, le 13 mai 2019. (STRINGER / AFP)
Ce qu'il faut savoir

L'heure des récquisitions a sonné pour Patrick et Isabelle Balkany. Le procureur a requis, jeudi 13 juin, sept ans de prison ferme, avec mandat de dépôt, et 10 ans d'inéligibilité contre Patrick Balkany, jugé pour blanchiment et corruption. Quatre ans avec sursis et 500 000 euros d'amende ont été requis contre son épouse Isabelle Balkany, poursuivie pour blanchiment de fraude fiscale.

 Sept ans de prison ferme et dix ans d'inéligibilité requis contre Patrick Balkany. Ce sont les réquisitions du procureur  Serge Roques, qui a déclaré lors de réquisitoire : "Patrick Balkany est coupable de la plus grave atteinte à la probité publique." Quatre ans avec sursis et 500 000 euros d'amende ont été requis contre son épouse Isabelle Balkany poursuivie pour blanchiment de fraude fiscale. "On requiert aujourd’hui contre lui ce que parfois on ne requiert pas dans les crimes de sang", a lancé Eric Dupond-Moretti.

De multiples accusations, rejetées en bloc par le couple. L'accusation reproche aux époux Balkany des années de dissimulation, d'un magot en Suisse à de somptueuses propriétés aux Antilles et au Maroc, masquées par un chapelet de sociétés-écrans. Patrick et Isabelle Balkany ont longtemps rejeté en bloc toutes les accusations. Tardivement, elle a toutefois reconnu posséder la villa Pamplemousse, sur l'île de Saint-Martin, dans les Antilles. En revanche, le couple a toujours nié posséder un riad dans la palmeraie de Marrakech.

De sévères réquisitions attendues. Dans un premier volet portant sur le seul délit de fraude fiscale, le parquet national financier a requis mi-mai quatre ans de prison contre Patrick Balkany et deux ans ferme contre son épouse Isabelle. Dix ans d'inéligibilité avaient également été requis contre eux deux. Le second réquisitoire s'annonce bien plus lourd, tant les coups de sang et les réponses bravaches de Patrick Balkany ont suscité le scepticisme des procureurs, comme de l'avocat de l'Etat.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BALKANY

20h02 : Il est 20 heures. Voici le point sur l'actualité :

• La passagère d'une voiture qui a tué un enfant de 10 ans et blessé grièvement un autre de 7 ans, dimanche à Lorient (Morbihan), a été arrêtée vers minuit dans le Morbihan et placée en garde à vue. Elle encourt 7 ans de prison, selon la procureure. Le chauffard reste introuvable.

• Le parquet national financier a requis sept ans de prison ferme et dix ans d'inéligibilité contre le maire de Levallois-Perret pour blanchiment de fraude fiscale et corruption. Plus d'infos ici.

Une perquisition a eu lieu aujourd'hui au domicile de Carlos Ghosndans les Yvelines, dans l'affaire du financement de son mariage au château de Versailles, annonce le parquet de Nanterre.


Depuis aujourd'hui, les Français peuvent se prononcer sur le site du ministère de l'Intérieur au sujet de la privatisation d'ADP mais, selon de nombreux utilisateurs, les bugs se sont rapidement multipliés.



18h36 : "Quatre ans pour avoir fraudé, c'est assez incroyable en termes de jurisprudence, mais sept ans, on requiert contre cet homme, qui est l'incarnation du mal absolu, ce que parfois on ne requiert pas dans les crimes de sang !"




Eric Dupond-Moretti, avocat de Patrick Balkany, a vigoureusement réagi aux réquisitions prononcées à l'instant par le substitut du procureur contre le maire de Levallois-Perret.

18h16 : Notre journaliste sur place, Violaine Jaussent, détaille les réquisitions prononcées par le substitut du procureur à l'encontre des époux Balkany qui sont jugés pour "blanchiment de fraude fiscale aggravée". Le maire de Levallois-Perret est également poursuivi pour "corruption passive" et "prise illégale d'intérêts". L'audience est désormais suspendue jusqu'à lundi.

18h17 : Les réquisitions tombent au procès Balkany. Une peine de 4 ans de prison avec sursis est requise pour Isabelle Balkany tandis qu'une peine de 7 ans de prison est requise pour Patrick Balkany.

18h11 : Il est 18 heures. Voici le point sur l'actualité :

• La passagère d'une voiture qui a tué un enfant de 10 ans et blessé grièvement un autre de 7 ans, dimanche à Lorient (Morbihan), a été arrêtée vers minuit dans le Morbihan et placée en garde à vue. Elle encourt 7 ans de prison, selon la procureure. Le chauffard reste introuvable.

• Le parquet national financier requiert cet après-midi contre Patrick et Isabelle Balkany, suspectés de "blanchiment à grande échelle". Ils encourent jusqu'à dix ans de prison, et autant d'inéligibilité. L'Etat, lui, réclame un total d'un million d'euros aux cinq prévenus jugés pour blanchiment. Suivez l'audience dans notre direct.

L'utilisation des LBD et grenades de désencerclement par les policiers a augmenté de plus de 200% en 2018, annonce l'IGPN.


Emmanuel Macron a rendu hommage aux trois sauveteurs de la SNSM morts vendredi dernier en portant secours à un chalutier en détresse. Vous pouvez retrouver en intégralité le discours du président de la République dans cet article.

16h15 : Retour au tribunal correctionnel de Paris, où Arnaud de Laguiche, substitut du procureur de la République financier, est le premier à requérir.

15h34 : L'Etat réclame un total d'un million d'euros aux cinq prévenus jugés pour blanchiment

14h57 : Procès Balkany, c'est reparti. Après quatre semaines d'audience, le parquet national financier prononcera son réquisitoire à l'encontre de Patrick et Isabelle Balkany. Tous deux encourent jusqu'à dix ans de prison pour "blanchiment habituel de fraude fiscale aggravée" et autant d'inéligibilité. Lui est également poursuivi pour "corruption passive" et "prise illégale d'intérêts". Notre journaliste Violaine Jaussent est sur place, au tribunal correctionnel de Paris.

14h27 : Il est 14 heures. Voici le point sur l'actualité :

Emmanuel Macron a rendu hommage aux trois sauveteurs de la SNSM morts vendredi dernier en portant secours à un chalutier en détresse. Vous pouvez retrouver en intégralité le discours du président de la République dans cet article.

Les sénateurs, appartenant en majorité à l'opposition de droite, se sont largement abstenus après la déclaration de politique générale d'Edouard Philippe. Seuls 71 élus ont voté la confiance au Premier ministre.


• La passagère d'une voiture qui a tué un enfant de 10 ans et blessé grièvement un autre de 7 ans, dimanche à Lorient, a été arrêtée vers minuit dans le Morbihan et placée en garde à vue. Le chauffard reste introuvable.

• Après les années fastes en politique et les vacances au soleil, place au pilonnage de l'accusation : le parquet national financier requiert cet après-midi contre Patrick et Isabelle Balkany, suspectés de "blanchiment à grande échelle". Ils encourent jusqu'à dix ans de prison, et autant d'inéligibilité. Suivez l'audience dans notre direct.