Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Affaire Morelle : des socialistes embarrassés, l'UMP jubile

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
GUILLAUME DARET, LILYA MELKONIAN et REDA SETTAR - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les socialistes Jean-Christophe Cambadélis et Ségolène Royal, la Verte Emmanuelle Cosse, et l'UMP Roger Karoutchi ont réagi aux accusations concernant l'ex-conseiller de François Hollande.

Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, a été contraint de démissionner au lendemain d'accusations de conflit d'intérêts, vendredi 18 avril. Une affaire qui embarrasse l'exécutif, mais également le camp socialiste. Le nouveau premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a estimé : "Si ce qui se dit est vérifié, je ne vois pas comment il reste".

Un parallèle avec Cahuzac 

Les réactions ont suivi, venant de la droite et surtout de la gauche. Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, s'est montrée gênée par les révélations de Mediapart. "C'est à la justice de rétablir la vérité" ou "au principal intéressé de s'expliquer", a-t-elle indiqué. Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts dresse un parallèle avec Jérôme Cahuzac, qui lui aussi "avait été conseiller de l'industrie pharmaceutique". Roger Karoutchi, sénateur UMP, s'en prend lui directement au président de la République : "Les donneurs de leçons sont souvent les arroseurs arrosés", a-t-il lancé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.