VIDEO. Affaire Bygmalion : "Merci la presse" déclare Jean-François Copé

Le président de l'UMP dit avoir des "interrogations" après les nouvelles révélations sur des soupçons de surfacturation visant un prestataire du parti.

Cette vidéo n'est plus disponible

Jean-François Copé a fait part de ses "interrogations" concernant les récentes révélations sur les accusations de surfacturation visant la société Bygmalion, l'un des prestataires de l'UMP. Invité jeudi 22 mai sur RTL, le président du parti a déclaré qu'il "considère comme capital que toute la vérité soit faite".

Comme il l'avait déjà annoncé la veille, il a ensuite annoncé qu'il avait "convoqué un bureau politique pour mardi" prochain "pour faire la lumière" sur de supposées surfacturations au détriment des finances de son parti.

"Je n'ai pas été au fait de la gestion quotidienne"

 

"En tant que président de l'UMP, je n'ai pas été au fait de la gestion quotidienne" s'est défendu Jean-François Copé. Le patron de l'UMP avait pointé du doigt les médias à de nombreuses reprises, les accusant de mener une campagne de dénigrement contre lui et son parti. Mais jeudi, il a fait volte-face, reconnaissant les avancées liées aux enquêtes journalistiques : "Sur ce point précis, je dis 'merci' la presse."

Jean François Copé, le président de l\'UMP, le 21 mai 2014 à Paris.
Jean François Copé, le président de l'UMP, le 21 mai 2014 à Paris. ( MAXPPP)